Calendrier marketing : les dates clés de décembre 2023

Oh oh oh, joyeux Noël ! Nous vous gâtons ce mois-ci avec le plein d'événements pour animer votre communauté.

Les dates importantes de décembre 2023 :

  • 1er décembre : Journée mondiale de la générosité 
  • 1er décembre : Journée mondiale de la lutte contre le SIDA 
  • 1er décembre au 24 décembre : Calendrier de l’Avent 
  • 1er et 2 décembre : Téléthon (dates à valider) 
  • 3 décembre : Journée internationale des personnes handicapée 
  • 5 décembre : Journée internationale du Ninja 
  • 6 décembre : Saint-Nicolas 
  • 8 décembre : Journée mondiale du climat 
  • 10 décembre : Journée mondiale des droits de l’Homme 
  • 11 décembre : Green Monday 
  • 12 décembre : Journée internationale de la musique Métal 
  • 14 décembre : Journée mondiale du rien du tout 
  • 16 décembre : Election de Miss France 
  • 16 décembre : Journée internationale du pull de Noël 
  • 22 décembre : Hiver 
  • 24 décembre : Réveillon de Noël 
  • 25 décembre : Noël 
  • 26 décembre : Boxing Day 
  • 31 décembre : Réveillon du Nouvel an (Saint Sylvestre) 
  • À l'année prochaine 😉
Calendrier marketing de décembre 2023

Le conseil Naskigo : et si vous proposiez un calendrier de l'avent à vos clients ? Chaque jour, faites-leur découvrir des produits et services de votre marque et parsemez votre calendrier de jolies surprises !

Calendrier marketing : les dates clés de novembre 2023

Le mois de novembre est marqué par des vagues de promotions : Black Friday, Cyber Monday, ... Tentez l'originalité pour changer !

Les dates importantes de novembre 2023 :

  • Tout le mois : Movember 
  • 1er novembre : Toussaint 
  • 3 novembre : Journée mondiale de la gentillesse 
  • 10 novembre : Journée internationale des stagiaires 
  • 11 novembre : Armistice de 1918 
  • 11 novembre : Single Day (Black Friday chinois) 
  • 16 novembre : Beaujolais Nouveau 
  • 23 novembre : Thanksgiving 
  • 24 novembre : Black Friday 
  • 27 novembre : Cyber Monday 
  • 28 novembre : Giving Tuesday
  • 30 novembre au 12 décembre : COP28 
Calendrier marketing de novembre 2023

Le conseil Naskigo : les achats de Noël démarrent de plus en plus tôt... Profitez du Black Friday et du Cyber Monday pour booster vos ventes de fin d'année. C'est aussi le bon moment pour réaliser un audit de vos actions marketing de l'année afin de mieux piloter votre stratégie marketing de 2024.

Comprendre les Prompts ChatGPT : comment améliorer votre stratégie marketing ?

Si vous suivez l’actualité digitale depuis plusieurs mois, beaucoup d’aficionados du marketing n’ont qu’un seul mot à la bouche : ChatGPT.

Je suis passé à côté de l’info…. C’est quoi ChatGPT ?

Petit récap de ce qu’est ChatGPT : il s’agit d’une intelligence artificielle conçue pour répondre à des questions. Que ce soit pour obtenir des définitions, des idées ou tout simplement pour générer des textes, l’IA développée par OpenAI offre des réponses plus ou moins exhaustives. Et c’est justement sur cette notion de « plus ou moins » que nous allons nous attarder aujourd’hui.

 

En effet, pour « aider » ChatGPT à vous apporter la meilleure réponse possible, ou tout du moins une réponse de qualité sur laquelle vous appuyer pour développer votre communication en ligne, il faut utiliser des prompts ChatGPT.

Comprendre les Prompts ChatGPT : comment améliorer votre Stratégie Marketing ?

Qu'est-ce qu'un prompt ChatGPT ?

Point de départ qui initie une discussion avec ChatGPT, un prompt est un texte qui va guider l’intelligence artificielle dans sa façon de vous répondre. Le prompt va ainsi guider l’AI dans sa réponse : vous lui expliquer un contexte, une attente et encore un style rédactionnel.

 

Exemple, ci-contre, avec un prompt ChatGPT plus que parlant !

Exemple de prompt ChatGPT

5 conseils pour rédiger des prompts ChatGPT efficaces

Pour obtenir une réponse pertinente de la part de ChatGPT, il est capital de suivre ces 5 conseils.

1) Soyez clair et spécifique

Les prompts doivent être formulés de manière à indiquer clairement ce que vous attendez de ChatGPT. En effet, il faut éviter de demander des généralités ou de poser des questions ambiguës qui pourraient générer des réponses inutiles. Par exemple, au lieu de demander "Parlez-moi du marketing", demandez plutôt "Quelles sont les tendances actuelles du marketing digital dans l'industrie du retail ? »

2) Adaptez le langage de la réponse

L'utilisation d'un langage professionnel et de termes spécifiques à l'industrie est essentielle pour que ChatGPT comprenne correctement votre demande. Si vous ciblez des dirigeants d'entreprises, assurez vous d'utiliser un ton et un vocabulaire qui leur sont familiers. Évitez les acronymes ou les termes techniques non expliqués.

3) Donnez un contexte

ChatGPT a besoin de contexte pour générer des réponses pertinentes. Si votre demande porte sur un sujet spécifique, fournissez des informations contextuelles, telles que l'industrie concernée, les problèmes actuels, les objectifs, etc. Plus le contexte est clair, plus les réponses seront utiles.

Comprendre les Prompts ChatGPT : comment améliorer votre Stratégie Marketing ?

4) Encouragez la réflexion stratégique

Si vous recherchez des conseils ou des idées, posez des questions qui incitent à la réflexion stratégique. Par exemple, demandez "Quelles stratégies innovantes pourraient aider une entreprise à se démarquer dans un marché saturé ?" Cela encourage ChatGPT à générer des réponses réfléchies et créatives.

5) Testez et éditez la réponse de ChatGPT

Lorsque vous utilisez ChatGPT, il est important de tester différents prompts pour déterminer ceux qui produisent les résultats les plus pertinents. De plus, soyez prêt à éditer les réponses générées. ChatGPT peut produire du contenu de haute qualité, mais il peut parfois nécessiter des ajustements pour correspondre parfaitement à vos besoins ou à votre style éditorial.

 

D'autre part, les robots d’indexation GoogleBot & co. sont de plus en plus vigilants quant à la qualité des contenus indexés. Un texte intégralement généré par une AI, copié-collé tel quel sur un site, risque d’être identifié par les moteurs de recherche : pas sûrs qu’ils apprécient un contenu non original, dépourvu de toute réflexion humaine !

 

Dans tous les cas, en appliquant déjà ces 5 grands principes, vous serez en mesure de maximiser l’efficacité de ChatGPT pour répondre aux besoins de votre public cible et produire des contenus informatifs et pertinents.

Des idées de prompts ChatGPT à utiliser dés aujourd'hui

Envie de booster vos actions marketing, voici 3 exemples de prompts ChatGPT à contextualiser avec votre business et à tester.

Elaborer une stratégie de campagne marketing

Prompt type : Agis comme un directeur marketing. Créé le plan stratégique d’une campagne pour promouvoir [une phrase qui décrit le produit/service en question et la cible].
À toi de me fournir :

  • les contours du public cible,
  • les messages clés,
  • un slogan phare, qui intègre les codes du public cible
  • les canaux de promotion en fonction des habitudes du public cible
  • les activités additionnelles nécessaires pour atteindre vos objectifs

Rédiger un post social média

Prompt type : Quel type de contenu devrais-je publier pour augmenter le nombre d’abonnés sur [réseau social] pour [produit/service] qui s’adresse à [cible].

 

Prompt type : Propose un court texte [intelligent/absurde/rigolo/émouvant] d’un post [type de réseau social] pour résumer cette [photo/vidéo/déclaration/information].

Optimiser votre stratégie SEO

Prompt type : Génère 10 mots-clés SEO qui ont un rapport direct avec [Sujet]

 

Prompt type : Fournis une liste de 5 questions fréquentes que se posent les [cible] sur [sujet]

Quelles sont les limites de ChatGPT pour votre stratégie marketing ?

L’intelligence Artificielle ChatGPT est un compagnon de votre stratégie marketing. Bien qu’ils présentent de nombreux avantages, cette solution doit surtout servir de base ou d’ébauche à votre réflexion marketing. En effet, ChatGPT peut produire des réponses incohérentes, hors contexte ou encore obsolètes compte tenu de son manque de mise à jour en temps réel.

 

ChatGPT ne remplace pas l’intelligence humaine et surtout sa créativité : c’est surtout un « aspirateur » à données, qu'il va vous partager 😉

 

Il faut donc utiliser ChatGPT avec parcimonie, à l’aide de prompts précis et contextualisés, tout en réadaptant ses réponses à vos objectifs et codes de communication. Exploitez les idées de ChatGPT mais ajoutez-y une touche humaine pour créer du contenu véritablement unique et captivant pour votre audience. ChatGPT est un assistant et non un remplaçant !

Comprendre les Prompts ChatGPT : comment améliorer votre Stratégie Marketing ?

Envie de mettre en place une stratégie marketing ?

Faites appel à notre équipe Web Marketing !

Calendrier marketing : les dates clés d'octobre 2023

En octobre, le maître mot est ENGAGEMENT !

Les dates importantes d'octobre 2023 :

  • Tout le mois : Octobre Rose 
  • 1er octobre : Journée mondiale du café 
  • 1er octobre : Journée mondiale du chocolat 
  • 1er octobre : Fête des grands-pères 
  • 4 octobre : Journée mondiale des animaux 
  • 6 octobre : Journée du sourire 
  • 13 octobre : Journée mondiale du burger 
  • 13 octobre : Vendredi 13 
  • 16 octobre : Journée mondiale du pain 
  • 16 octobre : Journée mondiale de l’alimentation 
  • 19 octobre : Journée mondiale contre le cancer du sein 
  • 29 octobre : Changement d’heure 
  • 31 octobre : Halloween
Calendrier marketing octobre 2023

Le conseil Naskigo : le mois d'octobre est animé par de nombreux événements pour lutter contre le cancer du sein. Et si vous en profitiez pour sensibiliser vos clients tout en partageant votre engagement ?

Calendrier marketing : les dates clés de septembre 2023

Le mois de septembre est marqué par la rentrée des classes, mais aussi le retour des campagnes marketing. Jaugez bien votre pression marketing 😉

Les dates importantes de septembre 2023 :

  • 3 septembre : Journée mondiale de la barbe 
  • 6 septembre : pré-rentrée des profs 
  • 7 septembre : rentrée des classes 
  • 8 septembre au 21 octobre : Coupe du monde 2023 de rugby à XV 
  • 13 septembre : Journée des Développeurs 
  • 16 septembre au 22 septembre : Semaine européenne de la mobilité 
  • 16 septembre au 3 octobre : Oktoberfest 
  • 16 septembre au 17 septembre : Journées européennes du patrimoine 
  • Semaine du développement durable (pas de date) 
  • 19 septembre au 21 septembre : Paris Retail Week
  • 21 septembre : Journée internationale de la paix 
  • 22 septembre : Journée mondiale sans voiture 
  • 23 septembre : Automne 
  • 27 septembre : Journée mondiale du tourisme 
  • 28 septembre (à confirmer) : Journée mondiale de la mer 
  • 29 septembre au 2 octobre (à confirmer) : French Days de la rentrée 
Calendrier marketing de septembre 2023

Le conseil Naskigo : cocorico, ce mois-ci mettez en avant le made in France. Que ce soit votre équipe, votre savoir-faire, vos partenaires ou encore vos produits, promouvez le 100% français pour engager votre audience.

Calendrier marketing : les dates clés d'août 2023

Découvrez les événements qui marquent le mois d'août 2023. Si vous n'êtes pas en vacances, profitez-en pour faire le point sur les résultats de votre 1er semestre 2023.

Les dates importantes d'août 2023 :

  • 1er août : Journée mondiale de la frite 
  • 4 août : Journée mondiale de la bière 
  • 8 août : Journée internationale du chat 
  • 15 août : Assomption 
  • 17 août : Journée internationale du chat noir 
  • 19 au 27 août : Championnats du monde d’athlétisme 
  • 26 août : Journée mondiale du chien 
  • 31 août : Journée mondiale du blog 
Calendrier marketing d'août 2023

Le conseil Naskigo : le mois d'août, période d'accalmie avant la rentrée, est propice à un peu de ménage. Et si vous en profitiez pour nettoyer et qualifier vos bases de contacts marketing ? Vous pouvez également vous concentrer sur vos clients inactifs : demandez-leur des nouvelles et incitez-les à se réintéresser à votre marque.

Calendrier marketing : les dates clés de juillet 2023

En juillet commencent les départs en vacances, on se détend tout en profitant de certains événements pour lancer de jolies campagnes et réactiver ses clients.

Les dates importantes de juillet 2023 :

  • 1er juillet au 23 juillet : 110ème édition du Tour de France 
  • 2 juillet : Journée mondiale des OVNI 
  • 8 juillet : Début des vacances d’été 
  • 14 juillet : Fête nationale 
  • 14 juillet au 30 juillet : Championnats du monde de natation 
  • 17 juillet : Journée mondiale des Emojis 
  • 30 juillet : Journée de l’amitié 
Calendrier marketing de juillet 2023

Le conseil Naskigo : le mois de juillet rime avec vacances d'été. C'est le moment de préparer vos actions web marketing de la rentrée : lancement de produits ou de services, campagnes publicitaires, emailing, rédaction d'articles de blog.

Ressource : un modèle de cahier des charges pour votre projet site web

Quand on lance un projet de création ou de refonte d'un site Internet, il est capital de mettre noir sur blanc ses objectifs et ses attentes. Pour vous aider, nous avons construit un cahier des charges qui regroupe toutes les rubriques indispensables au bon déroulement de votre projet.

La création d'un site Internet répond à différents objectifs : gagner en visibilité sur le web, présenter son entreprise, développer son chiffre d'affaires, etc. La création d'un site Internet est un projet engageant, qui doit parfaitement refléter votre image de marque. C'est pourquoi, il est d'important de vous entourer d'experts dans le développement de site Internet.

 

Lorsque vous consultez une agence de développement de sites web, il est vivement conseillé de rédiger un cahier des charges. Ce support va retranscrire vos attentes, de vos objectifs au style graphique en passant par les fonctionnalités souhaitées. C'est en quelques sorte le "contrat" qui va vous lier à votre prestataire : celui-ci va respecter et traduire vos besoins à travers votre futur site web.

 

Pour vous aider dans votre réflexion et dans la rédaction de votre cahier des charges, nous avons construit un modèle, fruit de nos nombreuses années d'expériences dans le développement de sites Internets.

 

Modèle cahier des charges site internet

Calendrier marketing : les dates clés de juin 2023

Le mois de juin est marqué par le retour des soldes : on sort ses plus belles tongs et on se lance dans une animation ludique et spontanée !

Les dates importantes de juin 2023 :

  • 1er juin : Journée Mondiale du Lait 
  • 3 juin : Journée nationale du donut 
  • 3 juin : Journée mondiale pour le vélo 
  • 5 juin : Journée mondiale de l’environnement 
  • 10 juin : Journée mondiale du bien-être 
  • 10 et 11 juin : 24h Le Mans 
  • 16, 17 et 18 juin : Journées Nationales de l’Agriculture 
  • 18 juin : Fête des Pères 
  • 18 juin : Journée internationale du surf 
  • 21 juin : Fête de la musique / Saison été 
  • 28 juin au 25 juillet : Soldes d’été 
Calendrier marketing de juin 2023

Le conseil Naskigo : les soldes d'été arrivent ! C'est donc le moment de communiquer sur vos produits et services et de proposer de jolies réductions. Un bon moyen de "captiver" une nouvelle clientèle ! Pensez à utiliser des techniques comme la relance de panier abandonné pour améliorer votre taux de conversion.

5 raisons de faire du content marketing

Le marketing de contenu, aussi appelé content marketing, est une stratégie marketing qui repose sur la création et la diffusion de contenus afin de communiquer avec son audience cible et développer sa visibilité.

 

Cette technique prend la forme de différents contenus : articles de blog, podcast, webinaires, livres blancs, infographie, vidéos, communiqués de presse, études de cas, etc. Autant de supports et de formats qui permettent d’asseoir votre expertise et d’attirer votre cible à vous, sans passer par la case publicité en ligne. En effet, le content marketing est une composante importante d’une stratégie d’inbound marketing : ce sont les prospects qui viennent naturellement à vous et non votre marque qui va les chercher (bien souvent en dépensant de l’argent en campagnes publicitaires).

 

Dans cet article, zoom sur les 5 principaux bénéfices qu’apporte une stratégie de content marketing pour le développement de votre entreprise.

5 raisons de faire du content marketing

Prouver votre expertise

5 raisons de faire du content marketing : prouver son expertise

Créer un contenu de qualité permet d’asseoir la notoriété de votre marque. En effet, en créant différents contenus sur des thématiques bien précises, vous vous positionnez comme expert de ces domaines. Votre cible (vos futurs clients) va naturellement vous identifier comme tel.

 

Vous pouvez variés les supports de communication, tout en étant toujours vigilant sur la qualité des contenus que vous proposez. Vous devez avant tout parler des problématiques et des besoins de votre audience. Vous ne devez pas vous cantonner à créer des contenus à faible valeur ajoutée : allez plus loin dans vos recherches, dans votre veille et le partage de conseils pratiques. Sachez également vous entourer d’influenceurs ou d’experts extérieurs à votre entreprise pour gagner en crédibilité auprès de votre audience cible.

 

Faites appel à notre agence pour la rédaction de vos contenus 😉

Développer votre référencement naturel avec le content marketing

La création de contenus marketing permet de développer votre visibilité en ligne, notamment sur les moteurs de recherche comme Google.

Sans titre (3)

En effet, lorsque vous publiez régulièrement du contenu optimisé pour le référencement naturel, vous indiquez à Google que vous êtes pertinent sur des mots-clés spécifiques à votre secteur d’activité.

 

Ainsi, vous améliorez votre positionnement dans les pages de résultats des moteurs de recherches (SERPs) et vous développez le trafic naturel vers votre site web. Il faut donc allier qualité, régularité et quantité pour développer votre visibilité en ligne et devenir un expert de votre domaine aux yeux des robots d’indexation (et surtout aux yeux de votre audience).

Gagner de la visibilité avec le partage et la viralité de vos contenus

Avec une stratégie de contenu marketing bien ficelée, vous générez des partages et vous drainez un trafic qualifié vers votre site web. En effet, la viralité de vos contenus est un élément essentiel de votre réussite.

 

Les réseaux sociaux doivent être l’un de vos terrains de jeux préférés pour diffuser vos contenus. Il faut donc bien travailler vos publications afin de générer de la viralité et des clics vers votre site Internet. Le format de vos contenus tout comme le thème abordé doivent être authentiques et pratiques pour votre cible. Podcasts et vidéos sont utilisés sur des audiences très mobiles, alors que des livres blancs et des études de cas plus poussées seront davantage lus par une audience sédentaire (BtoB – métiers de support).

 

Nous parlions en introduction de la publicité en ligne. Pourquoi ne pas utiliser ce canal d'acquisition pour promouvoir vos contenus ? Ainsi vous capitalisez sur les contenus marketing que vous avez créés, tout en ciblant des prospects qui ne vous connaissent pas encore avec un contenu à forte valeur ajoutée.

 

Besoin d'une agence SEA sur La Rochelle ou Niort ? Faites appel à notre équipe.

Générer des leads et alimenter votre stratégie de lead nurturing

Une stratégie de contenu marketing a toujours pour objectif d’attirer du trafic sur votre site web et de générer des leads pour vos commerciaux. Avec des contenus de qualité, vous suscitez l’intérêt de vos prospects qui seront plus enclins à vous laisser leurs coordonnées : abonnement à votre newsletter ou encore téléchargement d’un livre blanc, sont autant de signaux et de données que vous pouvez exploiter par la suite en lead nurturing.

 

En effet, une fois que vous « captez » l’attention de votre audience, il faut la « nourrir » en contenus de plus en plus qualifiés et l’amener naturellement dans votre tunnel de conversion. Basé sur des techniques de scoring, le lead nurturing est une stratégie très puissante qui permet de transformer naturellement un prospect en client, en prenant en compte ses besoins et sa progression dans votre tunnel de conversion : attirer, convertir, conclure et fidéliser.

5 raisons de faire du content marketing : générer des leads

Fidéliser vos clients avec le content marketing

5 raisons de faire du content marketing : fidéliser vos clients

En créant et en diffusant des contenus marketing de qualité, vous renforcez votre image de marque. En effet, plus votre contenu est précis, plus vous serez identifiez comme un expert par vos clients et prospects.

 

Pour tirer parti de votre position, pensez à publier régulièrement du contenu, sur différents canaux de communication, afin d’entretenir votre relation et de faire revenir vos clients sur votre site web. Vous pouvez, par exemple, opter pour une newsletter qui est un canal très efficace pour relayer des informations auprès de vos clients. Et pourquoi pas créer des contenus "premium" exclusivement dédié à vos clients ? De quoi les chouchouter et les fidéliser encore plus.

 

Envie d'une newsletter à votre image ? Notre agence s'occupe de votre stratégie emailing.

Envie de mettre en place une stratégie de content marketing ?

Faites appel à notre équipe pour la création & la rédaction de vos contenus marketing !

Calendrier marketing : les dates clés de mai 2023

En mai, une communication parfaite tu feras ! Le maître Yoda te guidera ce mois-ci pour animer tes réseaux sociaux et ton site web 🌌🔫.

Les dates importantes de mai 2023 :

  • 1er mai : Fête du travail 
  • 4 mai : Stars Wars Day 
  • 07 mai : Journée internationale du rire 
  • 08 mai : Commémoration seconde guerre mondiale 
  • 13 mai : Journée mondiale du commerce équitable 
  • 13 mai : La Nuit des Musées 
  • 16 au 27 mai : 76ème édition du Festival de Cannes 
  • 20 mai : Journée mondiale des abeilles 
  • 21 mai : Journée internationale du thé 
  • 24 et 25 mai : Journée européennes de la mer à Brest 
  • 24 au 28 mai : Fête de la Nature 
  • 25 mai : Journée mondiale des Geeks 
  • 28 mai au 11 juin : Roland-Garros 
  • 28 mai : Fête des mères 
  • 28 mai : Pentecôte 
  • 31 mai : Journée mondiale sans tabac 
Calendrier marketing de mai 2023

Le conseil Naskigo : le mois de mai est marqué par le Festival de Cannes... Et si vous en profitiez pour organiser un concours sur les réseaux sociaux ? Une bonne façon de développer votre base de contacts et de fidéliser vos clients !

Comment annoncer le lancement d'un site Internet ?

Lorsque votre chef de projet vous annonce que votre agence de création de sites internet est prête pour la mise en ligne de votre nouveau site web, il est temps d’affûter votre plume et de communiquer !

 

En effet, pour réussir le lancement de votre site Internet, il faut créer de l’enthousiasme et de la curiosité. Zoom sur les actions les plus performantes pour booster votre lancement !

Comment annoncer le lancement d'un site Internet ?

Les prérequis avant la mise en ligne de votre site web

Avant tout lancement de site web, il faut toujours faire des tests et un recettage de votre site internet :

 

  • Mon nouveau site web propose-t-il une expérience fluide et rapide ?
  • Est-ce que tous mes contenus sont intégrés au bon endroit et optimisés pour booster mon référencement naturel ? Est-ce que j’ai bien relu mes textes ? Pas de lorem ipsum oublié dans un coin ?
  • Mon tunnel de conversion est-il bien fonctionnel ? Bonne réception des demandes envoyées via le formulaire de contact ? Commande en ligne opérationnelle ?
  • Mon site internet est-il responsive ? Navigation au top aussi bien sur mobile que sur PC ?
  • Est-ce que j’ai installé les outils pour analyser le trafic sur mon site web et obtenir le consentement en cas d’utilisation de cookies ?

 

Si tout est au vert, vous êtes prêt pour la mise en ligne de votre site. Découvrons dès à présent plusieurs actions marketing que vous pouvez mettre en place pour annoncer le lancement de votre nouveau site web.

Le teasing du lancement

Avant même de publier votre site sur la toile, vous pouvez déjà donner l’eau à la bouche à votre communauté. Ainsi, si vous connaissez déjà la date exacte de mise en ligne, n’hésitez pas à « teaser » sa sortie.

 

Vous pouvez notamment publier des indices sur vos réseaux sociaux ou encore créer une page d’attente avec un compteur. Veuillez toutefois à développer une vraie attente qui ne se prolonge pas trop dans le temps. Un mois avant la mise en ligne voire quelques jours suffisent.

 

L’objectif est avant tout de créer un rendez-vous avec votre communauté le jour du lancement de votre site web !

Annoncer le lancement d'un site Internet via les réseaux sociaux

Annoncez la nouvelle sur les réseaux sociaux

Vous avez déjà une communauté qui vous suit ? Profitez de ce canal marketing pour annoncer la nouvelle à travers une publication ou une story. Partagez votre enthousiasme et fêtez la nouvelle avec eux. C’est aussi l’occasion de recueillir leurs avis sur votre nouvelle interface en ligne.

 

Envie de proposer une expérience unique et engagée auprès de votre communauté ? Pourquoi ne pas inviter en exclusivité quelques clients VIP à découvrir votre nouveau site web en avant-première ? Vous pourrez ainsi prendre en compte leurs feedbacks, ajuster votre site web en conséquence et les impliquer pleinement dans le développement de leur marque préférée.

Envoyez un emailing auprès de vos abonnés

Si vous avez déjà une base de prospects et de clients abonnés à votre newsletter, profitez de ce canal de communication pour directement générer du trafic vers votre site web.

 

En effet, ces contacts sont déjà engagés avec votre marque, ils seront d’autant plus intéressés par l’annonce du lancement de votre nouveau site web. Si votre charte graphique et votre web design ont évolué lors de la refonte de votre site web, profitez-en pour réadapter votre template emailing afin d'offrir une vraie expérience omnicanale.

Publiez un communiqué de presse pour le lancement d'un site internet

Votre entreprise bénéficie déjà d’une belle notoriété auprès de la presse ? L’annonce du lancement d'un site internet va donc intéresser les journalistes et blogueurs spécialisés !

 

Profitez de ce communiqué de presse pour annoncer les changements apportés sur votre site web et la nouvelle expérience que vous proposez à vos clients. Si certaines fonctionnalités ou développements vous différencient de vos concurrents, pensez bien à l’indiquer 😉

Annoncer le lancement d'un site Internet via un communiqué de presse

Boostez votre trafic avec des campagnes publicitaires

Vous lancez un nouveau site web et vous challengez un marché déjà existant ? Tirez parti des régies publicitaires pour développer votre notoriété et pour générer du trafic qualifié vers votre site web.

 

Que ce soit sur Google Ads, Microsoft Ads ou encore sur les réseaux sociaux, la publicité en ligne permet d’apporter un vrai coup de boost au lancement de votre site web. Combinée à vos publications sur Facebook, LinkedIn ou encore Instagram, la publicité sur les réseaux sociaux permet notamment de vous assurer que tous vos abonnés aient eu vent de la nouvelle !

Annoncer le lancement d'un site Internet via un jeu concours

Créez de l’engouement avec une offre promotionnelle ou un jeu concours

Le lancement d’un site internet doit être l’occasion de générer de l’interaction avec votre marque, et, pourquoi pas, générer des ventes ! L’organisation d’un jeu concours ou encore l’annonce d’une offre promotionnelle spéciale lancement du nouveau site web peuvent être l’occasion de drainer du trafic sur votre site web.

 

L’intérêt est double :

  1. Développer votre chiffre d’affaires
  2. Indiquer à Google, qui débute le référencement de votre site web sur son moteur de recherche, que vos visiteurs sont engagés.

 

Pour créer de l’engagement sur votre site web, vous pouvez, par exemple, « cacher » un élément sur une page de votre site web et demander à votre communauté de le retrouver. Ainsi, ils visiteront différentes pages de votre site, découvriront votre nouvel univers, passeront du temps sur votre site et in fine, profiteront d’un cadeau (un code promotionnel, un produit offert lors de leur prochaine commande, etc.).

Perpétuez vos actions SEO

Le lancement d’un nouveau site Internet doit être couplé d’une stratégie de référencement naturel efficace. Guidé en amont de la mise en ligne par votre agence de référencement naturel, votre arborescence, la performance de votre site web et l’optimisation de vos contenus doivent déjà avoir fait l’objet de votre attention.

 

Mais le lancement de votre site Internet n’est pas une fin en soi… Il faut désormais suivre, améliorer et optimiser votre référencement naturel. Après quelques semaines de mise en ligne, analysez l’impact du nouveau site sur votre positionnement dans les moteurs de recherches et améliorez votre stratégie : création de nouveaux contenus, maillage interne, développement de backlinks, etc. Autant d’éléments qui viendront conforter et booster votre visibilité à la suite du lancement de votre site Internet.

Vous souhaitez créer un site Internet ?
L'agence Naskigo vous accompagne de A à Z dans la conception de votre projet web.

 

Faites appel à notre équipe pour créer votre site web !

Comment choisir le bon CMS pour votre site web ?

Les CMS (acronyme de Content Management System soit un système de gestion de contenu) comme WordPress, Prestashop ou Drupal sont des outils essentiels pour la création de site web. Mais encore faut-il bien le choisir... En effet, chaque CMS a ses avantages et inconvénients, qu’il faut analyser en fonction de la nature de votre projet web.

 

Dans cet article, découvrez tous nos conseils pour choisir le bon CMS qui convient le mieux à votre projet.

Comment choisir le bon CMS pour créer un site web ?

Qu'est-ce qu'un CMS ?

Un CMS est un logiciel permettant de créer et gérer un site web ou une application. Ils sont aussi bien utilisés par des grandes entreprises que par des TPE/PME.

 

Ces plateformes permettent de créer un site web sans forcément recourir à des experts en développement web. En effet, ils proposent des interfaces simples d’utilisation et des constructeurs de pages intuitifs. Ainsi, une marque peut très rapidement personnaliser un site web, sans même maîtriser de langages informatiques.

 

Aujourd’hui, le marché des CMS se divise en deux parties : les CMS propriétaires et les CMS open-source. Les premiers nécessitent un abonnement pour accéder à la plateforme, Shopify et Wix en sont de bons exemples. Les seconds sont mis à disposition des entreprises gratuitement et sont ouverts à de nouveaux développements. WordPress et Prestashop sont les leaders chacun dans leur spécificité (respectivement site vitrine et site e-commerce).

Comment choisir un CMS ?

Pour choisir le bon CMS qui vous permettra de créer votre site web, il faut prendre en compte cinq principaux critères :

 

  • La nature du projet web à développer
  • L’expérience utilisateur liée à l’interface de gestion de contenu
  • Vos connaissances en développement
  • Les possibilités d’évolution
  • Votre budget
Comment choisir le bon CMS pour créer un site web ?

Votre besoin

La nature même de votre projet web permet déjà de trier les CMS du marché. Est-ce que je souhaite créer un site vitrine ? Est-ce que mon activité est axée sur de la vente en ligne ou encore une solution de Click & Collect ? Est-ce que je souhaite développer un blog avec des actualités ?

 

Il faut donc comparer les fonctionnalités des différents CMS ainsi que les extensions (plugins ou modules) qui peuvent être installées pour répondre à vos besoins.

L'intuitivité de l'interface

Un CMS a, par définition, la vocation de permettre à tout un chacun de créer facilement un site Internet. Cela passe donc par une interface d’utilisation ergonomique. La prise en main doit être intuitive. Vous pouvez, par exemple, vérifier que le CMS propose bien une fonction de drag-and-drop (glisser-déposer) pour créer et structurer facilement les éléments de votre site.

Vos compétences en développement

Selon votre niveau de connaissance en développement, votre cœur peut pencher vers différents CMS. Les plus basiques sont les plus simples d’utilisation, sans nécessité de recourir à de la programmation. Toutefois gardez également en tête les évolutions futures de votre site web : faudra-t-il à moyen terme pouvoir créer de nouvelles fonctionnalités et proposer un design sur mesure ? Si c’est le cas, optez pour un CMS plus flexible qui offre la possibilité d’ajouter votre propre code afin de personnaliser les fonctionnalités.

Les évolutions de votre site web

Certains CMS sont spécialisés dans un domaine précis, comme la vente en ligne. D’autres proposent des modèles très simples avec un minimum de fonctionnalités. Le choix du CMS réside aussi dans les évolutions possibles ainsi que sa stabilité d’un point de vue informatique (mise à jour pour résoudre d'éventuelles failles de sécurité ou incompatibilité avec les nouvelles technologies).

 

Lors de votre analyse, il faut donc se pencher sur les fonctionnalités et évolutions que peuvent apporter les plugins (ou extensions) des CMS :

 

  • Multilingue : pour traduire votre site web dans d’autres langues
  • Outil de référencement : pour optimiser votre contenu et être mieux classé dans les moteurs de recherche
  • Intégration avec des solutions tierces : pour connecter votre site web avec votre solution d’emailing, CMR, ERP, …
Comment choisir le bon CMS pour créer un site web ?

Le prix du CMS

Critère important lorsque vous voulez créer un site web : le budget. En effet, certains CMS ne sont pas gratuits ou open-source. Lorsque vous allez analyser les CMS du marché, il faut donc vérifier le coût de chaque solution : CMS open-source gratuit mais avec des extensions payantes ? CMS payant avec différentes formules d’abonnement selon les fonctionnalités souhaitées ? CMS e-commerce qui touche une commission à chacune de vos ventes ?

 

Intéressez-vous également à l’hébergement de votre site web : est-il inclus ou non dans votre système de gestion de contenu ?

Vous souhaitez créer un site Internet ?
L'agence Naskigo vous accompagne du choix du bon CMS aux graphismes de vos pages.

 

Faites appel à notre équipe pour créer votre site web !

Les étapes essentielles pour créer un site web

Si votre entreprise se lance dans un projet de création d’un site web (ou de refonte de site internet), c’est avant tout pour développer et renforcer son image. C’est un support de communication ultra stratégique car il doit à la fois retranscrire votre positionnement et vos valeurs, tout en générant des demandes entrantes. Un site web à votre image, de par son design et les contenus qui vont y être partagés et un site générateur de leads, de par son positionnement dans les moteurs de recherche et l’optimisation de son tunnel de conversion.

 

Dans cet article, nous allons vous partager les étapes essentielles pour créer un site web comme la conception, le choix d’un hébergement et d’un nom de domaine, l’optimisation SEO, etc.

Infographie : les étapes essentielles pour créer un site web

Créer un site web : identifiez votre cible, évaluez vos besoins et définissez une stratégie web

La création d’un site Internet passe par une étape de réflexion en amont de contacter une agence web. En effet, il est capital de poser les choses : quelle est votre cible ? Quels sont vos objectifs ? Quelle expérience souhaitez-vous offrir à vos visiteurs ? Quel budget souhaitez-vous investir ? Quelle est votre stratégie web à court, moyen et long terme ?

 

Autant d’éléments qui doivent être écrits noir sur blanc dans un cahier des charges : c’est lui qui va être le fil conducteur de la conception de votre site web. Partagé à la fois en interne comme avec vos prestataires de création de site Internet, il permet à chaque interlocuteur de bien comprendre votre activité et de répondre à vos objectifs web.

 

À ce sujet, vous pouvez consulter l’article Comment rédiger un cahier des charges pour la création d’un site Internet ? et directement télécharger notre modèle de cahier des charges pour site web.

Le choix de l'hébergement et du nom de domaine

Un site Internet doit être hébergé sur un serveur et accessible à partir d’une url donnée.

Les étapes essentielles pour créer un site web : le choix du nom de domaine et de l'hébergement

Il faut donc, à la fois définir votre nom de domaine avec son extension et trouver un hébergement pour votre site internet.

 

S'agissant du nom de domaine, il faut s'assurer qu'il soit facile à retenir par votre audience : il doit être cohérent avec votre marque, court et facile à écrire. Le choix de l'extension a également son importance : .fr, .com, .org, etc. De nombreuses options sont disponibles, selon votre besoin et la disponibilité du nom de domaine. Habituellement l'extension .fr est plébiscitée pour une présence uniquement destinée à la France (.de pour l'Allemagne, .it pour l'Italie, etc.) alors qu'une extension .com permet de proposer un site web unique dans le monde entier.

 

Votre agence web saura vous conseiller sur les meilleures solutions selon votre stratégie web.

 

🌐 Chez Naskigo, nous travaillons notamment avec Datacampus, hébergeur vert français, basé à Poitiers. L’entreprise propose des services d’hébergement innovants et respectueux de l’environnement 🌿.

Définir une structure pour son site web

Définir une arborescence pour votre site web est très important. Cela permet de réfléchir à l’organisation de vos contenus tout en tenant compte de vos objectifs et des attentes de votre cible. C’est notamment à cette étape qu’il faut réfléchir aux aspects liés au référencement naturel de votre site web, particulièrement à vos mots-clés stratégiques.

L'univers graphique de votre site web

Lors du démarrage de la conception de votre site web, la première étape est de créer une atmosphère et un webdesign propre à votre marque, tout en gardant à l’esprit l’expérience utilisateur (UX) que vous souhaitez offrir.

 

A partir de votre identité graphique et de vos objectifs, votre agence de création de site web va concevoir l’ergonomie et les graphismes de votre support de communication : storyboards, wireframes et maquettes font l’objet d’un travail de réflexion et de création. Il faut notamment concevoir l’ergonomie et l’identité du site dans le respect des exigences web et de la charte graphique existante. Idéalement, en mobile first : c’est-à-dire une expérience et des maquettes réalisées d’abord pour le mobile puis déclinées pour le format desktop. En effet, plus de 50% des visites se font sur mobile. Ainsi, le mobile first et, a minima, le responsive design sont essentiels pour la création d’un site Internet.

 

L’expérience utilisateur (UX) est la clé de la réussite d’un projet web, elle doit être au cœur même du concept de création d’un site Internet :

 

  • Utile : une expérience simple et sans superflu
  • Désirable : elle doit susciter l’émotion chez l’utilisateur
  • Utilisable : multi device, que ce soit sur mobile, tablette ou PC
  • Accessible : compatible avec tous les navigateurs, avec des temps de chargements optimisés et respectant les normes W3C
  • Crédible : le bon UX et l’ensemble du site (fonctionnalités, contenus, graphismes) doivent renforcer la qualité du site et sa perception par le visiteur
  • Navigable : l’accès aux contenus doit être rapide (3 à 4 clics maximum), la navigation doit être simple et intuitive.
Les étapes essentielles pour créer un site web : l'univers graphique

La rédaction des contenus

Sur le web, le contenu est roi ! Si vous souhaitez un site web efficace tout en étant bien positionné dans les résultats des moteurs de recherche, il faut produire des contenus de qualité, bien structurés. Il faut allier qualité & quantité pour répondre aux besoins des visiteurs et être « détecté » par Google pour être performant d’un point de vue référencement naturel. La rédaction de contenus web est donc un poste très important dans la conception d’un site Internet. Assez long et fastidieux, anticipez au maximum cette étape pour respecter les délais que vous vous êtes imposés avec l'agence web pour la création du site web.

Créer un site web : l'étape du développement

Les étapes essentielles pour créer un site web : le développement

Une fois les maquettes créées et validées, il faut désormais les intégrer. En s’appuyant sur la technologie du CMS open-source sélectionné, il faut créer des gabarits HTML5/CSS3, adapter les pages aux différents écrans et configurer, voire développer, les différentes fonctionnalités du site web.

 

Le développement du site web est la partie la plus longue d’un projet web avec, in fine, la livraison d’un site sur un espace de préproduction. C’est ici que l’entreprise pourra vérifier l’avancement des développements, apporter des ajustements quant à l’expérience proposée et enfin intégrer les différents contenus du site web (pages, textes, images, vidéos, etc.).

 

Votre agence de création de site Internet vous proposera certainement une formation pour gérer vos contenus en toute autonomie. Elle pourra également se charger de les intégrer pour vous, en apportant toutes les optimisations SEO nécessaires.

Focus sur le choix du CMS

Un site Internet est, dans la majorité des cas, créé à l’aide d’un CMS, acronyme de Content Management System. Il s’agit d’un logiciel de gestion de contenus avec lequel vous allez pouvoir créer, gérer et modifier facilement un site web. De nombreuses solutions open-source existent sur le marché comme WordPress, Joomla!, Drupal ou encore Prestashop pour la création de sites e-commerce. Des CMS propriétaires existent également (Wix, Shopify) mais nécessitent bien souvent un abonnement qui, lorsque vous le stoppez, retire votre site web d’Internet.

 

🌐 Chez Naskigo, nous privilégions toujours l’utilisation de CMS open-source : c’est l’assurance d’être indépendant dans la gestion et l’évolution de votre site web.

 

Le choix du CMS open-source repose avant tout sur l’expérience et les fonctionnalités que vous allez proposer. Si vous souhaitez développer un site de vente en ligne, votre choix se portera davantage sur le CMS Prestashop alors que si vous souhaitez développer un site vitrine, WordPress permettra tout à fait de répondre à vos attentes. En effet, ce dernier permet de créer des thèmes et des designs sur mesure dès lors que vous travaillez avec un prestataire de développement web  ayant ces compétences (HTML/CSS/JS).

La mise en ligne de votre site

Ultime étape lors de la conception d’un site web, la mise en ligne de votre site doit être faite dans la règle de l’art.

 

Après avoir réalisé des tests et le recettage de votre site, il faut « l’ouvrir » au monde du web. Migration du site de l’espace de préproduction à l’environnement de production, réécriture des urls et indexation du site auprès des moteurs de recherche sont autant d’étapes indispensables pour le succès de votre projet web.

Les actions à mettre en place après la mise en ligne

Avec le web, rien n’est jamais terminé… Au contraire, ce n'est que le début ! Une fois votre site en ligne, il faut le faire connaître auprès de votre cible et le faire également évoluer au fil du temps tant graphiquement que techniquement. C’est là qu’entre en actions le web marketing : référencement naturel et référencement payant, e-mailing, animations commerciales, publicités sur les réseaux sociaux, etc.

 

Assurez-vous également d’opter pour un contrat de maintenance avec votre prestataire de création de site. Il pourra ainsi s’assurer de la mise à jour du CMS et des plug-ins, tout en vous assistant dans la gestion du site selon vos besoins.

Les étapes essentielles pour créer un site web : la mise en ligne

Calendrier marketing : les dates clés d'avril 2023

On craque pour les petits lapins en chocolat... Le mois d'avril est marqué par Pâques mais aussi par l'art, la créativité et l'innovation. Place à votre imagination pour vos campagnes de communication 😉

Les dates importantes en avril 2023 :

  • 1er avril : Poisson d’avril / Journée internationale de la blague 
  • 2 avril : Marathon de Paris 
  • 7 avril : Journée mondiale de la santé 
  • 9 avril : Journée internationale de la licorne 
  • 9 avril : Dimanche de Pâques 
  • 10 avril : Lundi de Pâques 
  • 13 avril : Journée mondiale du Scrabble 
  • 13 avril : Fête de la Gastronomie 
  • 15 avril : Journée mondiale de l’Art 
  • 14 avril au 23 avril : Coachella Festival 2023 
  • 17 avril : Journée de la Femme Digitale 
  • 21 avril : Journée mondiale de la créativité et de l’innovation 
  • 22 avril : Jour de la Terre 
  • 23 avril : Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 
  • 26 avril au 1er mai : French Days de Printemps 
  • 27 avril au 8 mai : Foire de Paris 
  • 29 avril : Journée internationale de la danse 
  • 30 avril : Journée internationale du jazz 
Calendrier marketing d'avril 2023

Le conseil Naskigo : en avril, tout est permis ! Profitez du 1er avril pour faire le buzz. Et après le poisson, place au lapin en chocolat. De quoi animer, avec gourmandise, votre audience !

Comment mieux fidéliser vos clients ?

Savez-vous qu’acquérir de nouveaux clients coûte en moyenne 6 à 7 fois plus cher que de retenir ses clients existants ?

 

Il est donc capital pour votre business de fidéliser vos clients sur la durée. Zoom sur plusieurs bonnes pratiques pour améliorer votre rétention client.

Comment fidéliser vos clients ?

Capter l'attention dès les premiers contacts

Lorsqu’un nouveau client frappe à votre porte et réalise un premier achat sur votre site e-commerce ou directement auprès de votre équipe commerciale, il est important de le chouchouter pour une expérience client réussie. Parmi les solutions qui existent, l’emailing de bienvenue est un moyen simple et efficace pour marquer des points. Personnalisé et envoyé au bon moment, ce message est l’occasion de le remercier mais aussi de lui parler davantage de votre marque : un bon moyen de créer un sentiment d’appartenance vis-à-vis de votre marque et de vos valeurs.

 

Après un premier achat, vous pouvez également remercier votre nouveau client avec un code promotionnel pour sa prochaine commande. En effet, tout l’enjeu d’un programme relationnel est de faire « revenir » le client à vous. Réfléchissez donc au meilleur moyen pour réactiver ce client : code promotionnel, dons à des associations à travers leurs achats, programme de fidélité, … La solution doit venir de votre connaissance client et de votre type de business 😉

 

Enfin, la fidélisation client, au-delà de l’achat passe également par l’expérience globale avec la marque : site web, communication unifiée sur tous les supports, livraison, support client, … Soyez vigilant à chaque étape du cycle de vente pour optimiser votre rétention client.

Proposer un parcours d'onboarding pour fidéliser vos clients

Selon vos produits ou vos services proposés, il peut être intéressant de créer un parcours d’onboarding.

Comment fidéliser vos clients ?

Quèsaco l’onboarding ? Surtout utilisé dans le domaine RH pour favoriser l’intégration d’un nouvel arrivant dans une entreprise, il s’agit d’un processus qui permet d’accompagner le client dans votre univers et dans l’utilisation de votre produit/service. En créant un scénario de messages personnalisés, vous pouvez guider votre nouveau client dans son expérience : premiers pas avec votre produit/service, fonctionnalités à découvrir, … Vous pouvez même intégrer dans ce parcours des offres de cross-selling / up-selling et inciter votre client à communiquer avec vous via ses canaux préférés (email, téléphone, WhatsApp, …).

 

La clé de l’onboarding est de rassurer le client après son achat et de, surtout, apporter le plus rapidement possible de la valeur : la clé d’une fidélisation réussie et durable !

Rester dans l'esprit de vos clients

La clé d’une bonne rétention client, c’est de faire perdurer la relation avec votre nouveau client. Pour cela, nous vous conseillons l’emailing. Avec des newsletters et des emails marketing promotionnels, vous restez dans l’esprit de vos acheteurs. Pour une stratégie d’emailing réussie, optimisez votre contenu pour répondre avant tout aux attentes de votre cible et gérez bien votre pression marketing. Essayez au maximum de mettre en place un rendez-vous régulier avec vos clients pour créer de l’attente 😉

Recueillir les avis des clients

Pour fidéliser vos clients, il faut avant tout obtenir leur feedback sur leur expérience avec votre marque. Via un questionnaire en ligne ou encore en organisant un RDV post-achat, vous détectez les éventuels points de friction avec votre marque, tout en pointant les points positifs de leur expérience. Vous pouvez également, en amont de ce rendez-vous, faire analyser leur expérience par votre équipe : est-ce que le client a bien utilisé votre produit / service ? Quels sont les premiers résultats ? Comment aller encore plus loin avec vous ?

 

En plus d’avoir les clés pour fidéliser votre client, le recueil d’avis (positifs) est également un argument de vente pour vos futurs prospects. Alors ne vous en privez pas 😉

 

Comment fidéliser vos clients ?

Mettre en place une stratégie de communication omnicanale

Vos clients utilisent peut-être un PC chez eux, leur smartphone en déplacement et peuvent être habitués à des modes de communication particuliers (messagerie instantanée, email, SMS, réseaux sociaux, etc.).

 

Une stratégie de communication omnicanale permet de centraliser et d’harmoniser votre communication qu’importe le support utilisé. Un vrai plus pour maîtriser vos différents points de contacts, physiques et numériques, durant le parcours d’achat de vos clients. En effet, l’expérience client est fluide et continue tout en vous permettant de capter un maximum d’informations sur le comportement et les intentions d’achats de votre cible. La solution pour mieux fidéliser vos clients 😉

 

A noter toutefois l’investissement plus ou moins important qui peut être nécessaire pour choisir la solution omnicanale idéale et pour interconnecter tous vos supports.

Détecter les signaux d'alerte

Comment fidéliser vos clients ?

Dans un monde idéal, un client gagné est un client fidèle…

 

En plus de devoir mettre en place des campagnes de fidélisation efficientes et continues, les organisations se doivent également de détecter les signaux d’alertes qui peuvent indiquer un désintérêt grandissant d’un client envers votre marque !

 

Selon les canaux de communication utilisés, différents éléments sont à prendre en compte. En emailing, par exemple, il est important d’identifier les contacts inactifs (faibles taux d’ouverture et taux de clics) : vous pouvez ainsi les cibler via des campagnes très incitatives dans le but de les « réactiver ». Sur les réseaux sociaux, il peut s’agir de fans qui ne réagissent plus à vos publications : est-ce un désintérêt pour les thématiques abordés, une lassitude liée à votre pression marketing ou encore un manque de visibilité de votre marque ? Vous pouvez ainsi analyser vos posts et même, pourquoi pas, créer des campagnes publicitaires dédiées à vos abonnés.

 

Dans tous les cas, lorsque des signaux d’alerte apparaissent, il faut les exploiter : tenter de réactiver vos clients inactifs tout en analysant vos communications (support, pression marketing, contenu, …). Dans le cas de clients définitivement perdus, pensez à les retirer de vos bases afin de vous focaliser uniquement sur des contacts qualifiés et engagés (meilleurs ROI et réduction des coûts marketing).

 

Envie de mettre en place des actions concrètes pour fidéliser et animer votre communauté ?

Faites appel à notre équipe pour définir votre stratégie de fidélisation client !

Calendrier marketing : les dates clés de mars 2023

Ce mois-ci nous portons tous du vert ! Que ce soit pour la Saint-Patrick ou encore l'arrivée du Printemps, le mois de mars offre de belles occasions d'animer votre communication !

Les dates importantes en mars 2023 :

  • 1er mars : Journée mondiale du compliment 
  • 4 mars : Journée mondiale du tennis 
  • 5 mars : Fête des grands-mères 
  • 08 mars : Journée internationale des droits des femmes 
  • 11 mars : Journée mondiale des startups 
  • 12 mars : 95ème cérémonie des Oscars 
  • 17 mars : Saint-Patrick 
  • Du 16 mars au 19 mars : Salon Mondial du Tourisme 
  • 18 mars : Journée mondiale du sommeil 
  • 18 mars : Digital CleanUp (remplace le Cyber World Clean’Up day) 
  • 20 mars : Printemps 
  • 20 mars : Journée mondiale du bonheur 
  • 22 mars : Journée mondiale de l’eau 
  • Du 23 mars au 21 avril : Ramadan 
  • 25 mars : Journée de la procrastination 
  • 26 mars : changement d’heure 
  • 27 mars : Journée nationale du fromage 
  • Du 27 mars au 02 avril : Journées Européennes des Métiers d’Art 
  • 28, 29, 30 mars : Salon E-Marketing Paris 
  • 31 mars : Journée mondiale de la sauvegarde des données informatiques 
Calendrier marketing de mars 2023

Le conseil Naskigo : le Digital CleanUp est l'occasion de nettoyer vos boîtes emails mais aussi vos contenus publiés sur le web. Profitez-en pour actualiser vos articles de blog tout en supprimant les contenus devenus obsolètes (sans oublier de faire des redirections). La planète vous remerciera !

Calendrier marketing : les dates clés de février 2023

En février, on se régale avec la chandeleur ! Découvrez également d'autres événements sur lesquels vous appuyer pour animer votre communauté.

Les dates importantes en février 2023 :

  • Chandeleur : 2 février 
  • Journée de la marmotte : 2 février
  • Journée mondiale du Nutella : 5 février
  • Tournoi des VI Nations : du samedi 04 février au samedi 18 mars
  • Finale du SuperBowl LVII : dimanche 12 février
  • Saint-Valentin : 14 février
  • Carnaval de Venise : du 11 au 21 février
  • Carnaval de Rio : du 17 février au 22 février
  • Salon de l’Agriculture : du 25 février au 05 mars 2023
  • Journée mondiale sans Facebook : 28 février 
Calendrier marketing de février 2023

Le conseil Naskigo : en février, les amoureux sont à l'honneur. Partagez autour de vous l'amour et chouchoutez tous vos clients avec des offres spéciales Saint-Valentin. Sans oublier les célibataires !

Calendrier marketing : les dates clés de janvier 2023

Le mois de janvier est marqué par les soldes d'hiver. Mais d'autres événements sont l'occasion de communiquer auprès de vos cibles.

Les dates importantes en janvier 2023 :

  • Rallye Dakar 2023 : du 31/12/2022 au 15/01/2023 
  • Épiphanie : 06 janvier 
  • CES Salon de la technologie de Las Vegas : du 05 janvier au 8 janvier 
  • Journée mondiale de Tintin : 10 janvier (94 ans) 
  • Journée mondiale du merci : 11 janvier 
  • Soldes d’hiver : du mercredi 11 janvier au mardi 07 février 2023 
  • Journée mondiale sans pantalon : 13 janvier 
  • Vendredi 13 : 13 janvier 
  • Blue Monday : lundi 16 janvier 
  • Journée internationale du popcorn : 19 janvier 
  • Journée internationale des câlins : 21 janvier 
  • Nouvel an chinois : 22 janvier (Lapin/Lièvre/chat)
  • Community Manager Appreciation Day : lundi 23 janvier 
  • Journée internationale du sport féminin : 24 janvier 
  • Festival de la BD d’Angoulême : du 26 au 29 janvier 2023 (50ème édition) 
Calendrier marketing janvier 2023

Le conseil Naskigo : le mois de janvier est l'occasion d'envoyer vos vœux à vos clients : carte de vœux, objets publicitaires, ... Du classique à l'original, il y en a pour tous les goûts. L'action marketing à mener en janvier, c'est également la préparation et le lancement des soldes d'hiver : sélection des produits à solder, méthodes de promotion et actions de fidélisation.

Référencement naturel : comment bien choisir un mot-clé SEO ?

Quand on veut être visible dans les résultats des moteurs de recherche, le maître mot est « mot-clé SEO » ! Aussi appelé « requête SEO », il est à la base de toute stratégie de référencement naturel. En effet, c’est ce mot-clé qui doit être « optimisé » pour améliorer votre positionnement sur le web.

 

Alors comment bien choisir les requêtes des internautes sur lesquelles vous positionner ? Zoom sur les critères qui doivent vous guider dans le choix de vos mots-clés SEO et dans la définition de votre cocon sémantique.

Comment bien choisir le mot-clé SEO ?

Les critères pour cibler les bons mots-clés

seo3

J’explique toujours à nos clients que le référencement naturel c’est la rencontre parfaite entre les besoins des internautes et les objectifs business de l’entreprise. En effet, si vous souhaitez développer votre chiffre d’affaires sur un secteur d’activité en particulier, il faut aller à la rencontre de votre cible et comprendre leurs besoins. Le choix d’un mot-clé SEO doit avant tout retranscrire leurs habitudes de consommation et les termes qu’ils utilisent sur Internet pour trouver une solution à leur problème.

1

La pertinence du mot-clé

Cela semble évident pourtant les entreprises ne se mettent pas toujours à la place de leurs clients : il faut réfléchir en fonction de votre cible (ou persona marketing) et non en tant que chef d’entreprise qui a déjà un vocabulaire tout établi. Peut-être utilisez-vous des expressions particulières pour décrire votre produit ou votre service : le choix d’un mot-clé doit correspondre aux requêtes des internautes sur les moteurs de recherche.

2

L’intention de recherche

L’internaute est-il en train de se documenter ou est-il dans une optique de réaliser un achat ? Si votre objectif est de générer un chiffre d’affaires via votre site e-commerce, par exemple, focalisez-vous sur des mots-clés SEO dits « transactionnels ». Les mots-clés « informationnels » peuvent vous servir davantage pour créer du contenu de blog par exemple.

 

Pour vous permettre de vérifier l’intention de recherche d’un mot-clé, vous pouvez analyser les contenus qui ressortent dans les premières positions du moteur de recherche. S’il s’agit principalement de contenus informationnels (articles de blog, définition, etc.) cela peut indiquer qu’il s’agit d’une intention de recherche informationnelle. A l’inverse, si les résultats sont davantage axés sur des pages catégories ou des pages produits de sites e-commerce, cela signifie que vous avez trouvé un mot-clé transactionnel susceptible de générer plus facilement un chiffre d’affaires. En fonction de vos objectifs, il faudra donc prioriser tels ou tels termes dans votre cocon sémantique.

3

La concurrence

Plus il y a de sites internet qui sont positionnés sur un même mot-clé SEO, plus les efforts demandés pour bien vous positionner seront importants. Il faut donc trouver un juste milieu entre intérêt pour un mot-clé et concurrence sur la SERP. En effet, si vous avez de nombreux annuaires ou encore Wikipédia qui se placent en premières positions, ce sera compliqué de vous positionner parmi les premiers résultats de recherche – ou tout du moins cela prendra beaucoup plus de temps et de ressources.

4

Le volume de recherche

En complément des autres critères pour cibler vos mots-clés SEO, et notamment la concurrence, le volume permet de prioriser les requêtes sur lesquelles vous allez travailler. En effet, la plupart des outils SEO fournissent une volumétrie de recherches mensuelles. Même si ces données varient d’un mois à l’autre, cela vous permet d’aiguiller votre stratégie de positionnement en vous focalisant sur des volumes de recherches à potentiel. Mais gardez à l’esprit que si vous vous positionnez sur un marché de niche ou que vous parlez d’un sujet spécifique, il est tout à fait normal de n’avoir que quelques dizaines/centaines de recherches mensuelles : il ne faut donc pas écarter d’un revers de main ces mots-clés SEO ou encore certains mots-clés dits de longue traîne.

5

Le coût au clic (CPC)

Même si le CPC est utilisé en référencement payant (SEA), cette donnée permet d’avoir un indicateur business supplémentaire. En effet, si le CPC est élevé, cela peut tout simplement signifier que ce mot-clé à un fort potentiel pour générer du chiffre d’affaires (d’où le fait que plusieurs entreprises enchérissent sur ce mot-clé). Travailler ces mots-clés SEA à potentiel dans le cadre de votre stratégie de référencement naturel peut être une bonne façon de gagner en visibilité (et en positionnement) le jour où ces entreprises stoppent leurs campagnes publicitaires.

Les outils pour trouver les bons mots-clés

Vous l’aurez compris, le choix d’un mot-clé SEO dépend de plusieurs critères qu’il faut étudier ensemble pour trouver la meilleure stratégie. Et justement, pour trouver ces requêtes, vous pouvez faire appel à une agence de référencement naturel comme Naskigo ou encore utiliser des outils en ligne dédiés :

Competitive intelligence-pana
  • Google Ads: l’outil Keyword Planner, fourni par le géant du web, permet de trouver de nombreux mots-clés et d’obtenir des informations sur le nombre de recherches mensuelles et le CPC. Seul impératif : avoir un compte Google Ads actif.

 

  • SEMRUSH : cette solution payante est LA référence dans le monde du référencement naturel et du web marketing en général. De la définition d’un cocon sémantique au suivi de positionnement, en passant par l’audit et l’analyse des backlinks de votre site, SEMRUSH est une suite d’outils ultra puissants qui nécessite toutefois un budget dédié au SEO.

 

  • YOODA: solution également payante mais plus abordable que sa consœur SEMRUSH, YOODA peut vous aider à définir votre cocon sémantique tout en analysant vos concurrents et en suivant votre positionnement dans les moteurs de recherche.

 

  • Ubersuggest: cet outil permet, tout comme l’outil Keyword Planner de Google, de vous révéler le volume de recherches et la concurrence sur un mot-clé donné. Cet outil va également vous révéler les concurrents positionnés sur la requête SEO afin que vous puissiez vous comparer, vous différencier et même un peu s’en inspirer.

 

  • AnswerThePublic: à partir d’un mot-clé, cet outil vous révèle les différentes questions posées par les internautes autour de ce sujet. Une vraie source d’information pour construire votre stratégie de contenus et pour développer, pourquoi pas, une FAQ sur votre site web.

 

Comment exploiter votre requête pour améliorer votre visibilité ?

L'arborescence de votre site Internet

L’arborescence de votre site doit permettre de structurer votre contenu en fonction des besoins de votre cible. Il faut à la fois optimiser, via votre arborescence, votre tunnel de conversion tout en répondant aux attentes de vos visiteurs. Grâce à votre cocon sémantique, vous pourrez ainsi définir la structure de vos pages, de votre catalogue de produits, etc. mais aussi créer des urls optimisées qui reprennent bien vos mots-clés SEO.

La rédaction de contenus optimisés

En SEO, le contenu est roi ! Pour être positionné sur un mot-clé donné, il faut donc créer et proposer un contenu de qualité, dédié à cette requête. En fonction du sujet et de la requête ciblée, vous pourrez ainsi rédiger des pages de présentation, des articles de blog, des pages produits (à lire sur notre blog : Optimisation des fiches produits) ou encore des pages catégories. Pour un contenu optimisé pour le référencement naturel, plusieurs règles sont à respecter comme la définition de votre url et de votre titre (avec le mot-clé ciblé), l’utilisation de balises HN pour structurer votre contenu (avec un H1 unique), le volume de mots (essayez de vous rapprocher au minimum de 800 à 1000 mots par page) et la redondance du mot-clé ciblé, l’utilisation d’un champ sémantique lié à votre mot-clé principal, l’optimisation des images et vidéos utilisées (balise Alt), l’optimisation de votre méta description ou encore l’ajout de liens internes (maillage interne).

 

La rédaction d’un contenu optimisé pour le référencement naturel est tout un art : il faut à la fois respecter des règles élémentaires du SEO tout en créant un contenu unique qui plaît à vos visiteurs et qui permet de convertir.

 

seo-2

Le développement de votre stratégie netlinking (maillage interne et backlinking)

Comme indiqué précédemment, il est important de placer des liens internes sur votre site web. En effet, cela permet de lier vos contenus entre eux, à travers des ancres de liens, tout en guidant les robots d’indexation dans la découverte de vos différentes pages. En plus de développer cette stratégie de maillage interne, il est également important de travailler vos backlinks.

 

Un backlink est un lien provenant d’un site externe vers une page de votre site : celui-ci peut provenir d’annuaires spécialisés, de sites web de partenaires ou encore de sites d’actualités. Plus un site dit « populaire » aux yeux de Google parlera de vous, plus vous aurez de « valeur » aux yeux des robots d’indexation ; s’en suivra donc un meilleur positionnement dans les moteurs de recherche. Ainsi, lorsque vous aurez créé des contenus optimisés sur votre site web, en exploitant les mots-clés de votre cocon sémantique, n’hésitez pas à investir dans le développement de backlinks. Ce sera la cerise sur le gâteau pour votre stratégie SEO 😉

Pourquoi travailler avec une agence marketing ?

En tant qu’entreprise, votre visibilité auprès de vos cibles est cruciale pour accroître votre business. Se pose alors la question de développer celle-ci… Comment faire ? Mais surtout de quelles ressources humaines je dispose pour améliorer ma communication ?

 

Dans cet article, vous allez découvrir pourquoi il est intéressant de travailler avec une agence marketing, que ce soit en sous-traitant 100% de votre communication ou pour épauler votre propre équipe marketing.

Pourquoi travailler avec une agence marketing ?

Un vivier de compétences & d’expériences au service des objectifs de votre entreprise

Pourquoi travailler avec une agence marketing ?

Faire appel à une agence marketing, c’est avant tout choisir des compétences qui vont servir les objectifs de votre entreprise. Plutôt que d’avoir une seule personne dédiée à la communication dans votre entreprise, une agence web vous permet d’accéder à différents profils et expertises. En effet, que ce soit avec un salarié ou un freelance, il peut être difficile de trouver une seule personne qui a toutes les compétences pour accroître votre visibilité : en marketing, et dans le web en général, il faut à la fois des compétences en stratégie, en opérationnel (SEO, SEA, réseaux sociaux, rédaction de contenus, …) et parfois même des compétences plus techniques pour développer ou encore mettre en place des outils sur votre site web ou site e-commerce.

 

En faisant appel à une agence, vous vous assurez de bénéficier d’une réelle expertise, de méthodologies éprouvées et d’un large éventail de compétences.

Avoir une longueur d’avance sur les dernières tendances marketing et les évolutions du marché

Une agence marketing se doit d’innover et de suivre les dernières tendances marketing. En effet, celle-ci se doit d’être en veille constante des stratégies, outils et campagnes de communication qui performent sur le marché, afin de les proposer également à leurs clients.

 

En faisant appel à une agence de communication, vous avez l’assurance d’avoir des propositions qui prennent en compte les dernières avancées marketing, en fonction de vos objectifs et de votre budget.

Pourquoi travailler avec une agence marketing ?

Un coût réduit en RH

Pourquoi travailler avec une agence marketing ?

En sous-traitant votre service marketing auprès d’une agence, vous pouvez bien entendu réduire vos coûts en ressources humaines. En effet, vous pouvez confier 100% de votre communication à celle-ci ou bien opter pour une complémentarité entre votre équipe de communication et l’agence.

 

Vous pouvez, par exemple, avoir une personne en interne qui pilote les projets marketing et qui collabore au quotidien avec l’agence, sans pour autant avoir à trouver le mouton à cinq pattes qui saura à la fois faire du référencement naturel (SEO), gérer des campagnes Google Ads (SEA) ou encore rédiger des contenus marketing.

Agence marketing : un point de vue externe pour booster votre stratégie marketing

Travailler avec une agence marketing, c’est aussi prendre du recul sur votre stratégie marketing. Les différents experts de l’agence de communication sauront analyser votre entreprise, vos objectifs et vos résultats en toute objectivité, et vous proposer une stratégie marketing complète.

 

En effet, il est parfois « facile » de se contenter du minimum, mais lorsque vient l’urgence de développer son chiffre d’affaires et de trouver de nouveaux prospects, il n’est pas toujours aisé de prendre du recul sur le quotidien, de remettre en question sa stratégie actuelle.

 

La mission d’une agence digitale est de performer, elle a donc tout intérêt à vous proposer une stratégie marketing complète, innovante, en phase avec votre marché et votre entreprise. C’est une relation gagnant-gagnant qui s’instaure : en vous proposant des solutions marketing performantes, avec des mesures concrètes des résultats, vous développez votre chiffre d’affaires et l’agence marketing créé une relation de confiance qui saura perdurer dans le temps.

Pourquoi travailler avec une agence marketing ?

Un gain de temps pour vous permettre de vous focaliser sur votre cœur de métier

L’objectif d’une agence marketing est à la fois de développer votre notoriété et de générer des leads pour vos équipes commerciales. En travaillant avec une agence marketing, vous pouvez enfin vous focaliser sur votre cœur de métier.

 

En effet, l’agence de communication collaborera avec votre équipe pour définir une stratégie, obtenir des informations clés sur votre métier, mais le reste du temps vous n’aurez rien à faire : vous aurez des comptes-rendus sur les actions mises en place et votre équipe commerciale "travaillera" des prospects déjà identifiés (et qualifiés) par l’agence.

 

Un gain de temps – et un gain d’argent – pour votre entreprise !

Un budget de communication mieux maîtriser par votre agence marketing

Travailler avec une agence marketing n’est pas forcément coûteux. En effet, faire appel à une agence web c’est aussi avoir un budget prédéfini pour vos actions de communication : le rôle de l’agence va donc d’optimiser ce budget pour vous apporter les meilleurs résultats selon votre objectif. En fonction de votre budget, de votre cible et de vos objectifs, l’agence digitale saura vous conseiller sur la meilleure stratégie à adopter, tout en optimisant votre budget en fonction des résultats des campagnes.

 

Enfin, travailler avec une agence marketing, c’est également profiter d’outils marketing qui peuvent bien souvent être coûteux en abonnement pour une seule et même entreprise. L’agence va, quant à elle, tirer partie des solutions les plus performantes du marché tout en répartissant ces coûts entre différents clients.

Vous l’aurez compris, travailler avec une agence web présente de nombreux avantages, que ce soit pour travailler avec vos propres équipes de communication ou pour vous focaliser à 100% sur votre cœur de métier.

 

Chez Naskigo, notre agence marketing vous accompagne de votre stratégie à la mise en place de campagnes marketing performantes : SEO, SEA, campagnes sponsorisées, rédaction de contenus, etc… Tout un vivier de compétences s’offre à vous dans l’agence de communication Naskigo !😉

Convaincu de travailler avec une agence marketing ?

Faites appel à l'agence Naskigo !

18 outils marketing indispensables pour booster votre croissance !

Lorsqu’on s’occupe de la communication d’une marque, certains outils marketing sont indispensables. Que ce soit pour la création de supports ou encore l’analyse des campagnes marketing, Naskigo, votre agence de communication à La Rochelle et Niort, vous partage aujourd’hui 18 outils marketing indispensables pour développer votre croissance et vous accompagner au quotidien 😉

Plan de travail – 1

Tracking & suivi de performance

Tout marketeur qui se respecte se doit de tracker et d’analyser la performance de ses campagnes : réseaux sociaux, emailing, publicités en ligne, … C’est ainsi qu’il pourra définir si le canal de communication utilisé est performant, si celui-ci permet d’atteindre ses objectifs et enfin de pouvoir comparer les campagnes entre elles pour faire évoluer sa stratégie marketing.

 

Pour cela, plusieurs outils marketing sont nécessaires.

Capture d’écran 2022-08-03 153823

Campaign URL Builder pour tracker vos liens

Solution mise à disposition par Google, Campaign URL Builder permet d’ajouter facilement des paramètres de tracking à vos urls : https://ga-dev-tools.web.app/campaign-url-builder/

 

Une fois votre lien saisi, vous pouvez notamment définir plusieurs éléments :

 

  • Une source de campagne (par exemple Google, LinkedIn ou une newsletter)
  • Un média (par exemple un email, une bannière, une campagne au CPC, …)
  • Un nom de campagne

 

L’outil vous génère ensuite une URL avec des UTMs qui vous permettra de faire remonter ces informations sur votre outil d’analyses de l’audience de votre site web (Google Analytics – GA4, Matomo Analytics, …). Vous pourrez ainsi analyser le comportement et les conversions provenant directement de la campagne en question. Un vrai indispensable pour piloter votre stratégie marketing (et votre budget) !

Axeptio pour gérer les cookies de votre site internet

Avec la RGPD (Réglementation Générale sur la Protection des Données), le dépôt de cookies est nécessaire dès lors que vous utilisez des solutions tierces comme Google Analytics, le Pixel Facebook, Google Ads, etc… De nombreuses solutions existent pour le recueillement des consentements mais notre préférence va pour Axeptio : https://www.axeptio.eu/fr

 

Avec son design fun et moderne, il permet de gérer facilement les différents cookies de votre site web. Sa version gratuite permet a minima d’obtenir le consentement pour l’utilisation d’un outil de statistiques sur votre site web. Avec la version payante d’Axeptio, vous pouvez gérer de nombreux cookies et personnaliser la fenêtre de recueil pour l’adapter à la charte graphique de votre marque.

Google Tag Manager pour gérer les balises de suivi sur votre site web

En complément d’Axeptio, nous utilisons Google Tag Manager : https://tagmanager.google.com/

 

Cette solution marketing permet d’ajouter et de mettre à jour rapidement des balises de suivi sur un site web. Ainsi vous pouvez définir des déclencheurs et des variables qui vont vous permettre de suivre des comportements en particulier sur votre site web. Combinée à Axeptio, vous vous assurez de bien obtenir le consentement des visiteurs avant de déposer le moindre cookie sur le navigateur de l’internaute.

Matomo Analytics pour analyser le comportement de vos visiteurs

Matomo Analytics, alternative à Google Analytics, est une solution marketing en ligne qui permet de suivre la performance de votre site web : visiteurs, canaux d’acquisition, comportement et suivi des conversions : https://fr.matomo.org/

 

Qu’elle soit auto-hébergée ou dans le cloud, cet outil d’analyse web a l’avantage d’être conforme à la RGPD. Elle fait d’ailleurs partie des rares solutions validées par la CNIL. Simple d’utilisation, cet outil est votre allié pour analyser et améliorer l’expérience utilisateur de votre site web et améliorer vos campagnes marketing.

Hotjar pour étudier l’UX de votre site web

Vous avez peut-être un projet de refonte de site internet ? Ou vous souhaitez tout simplement améliorer vos conversions ? Hotjar est la solution pour mieux comprendre les comportements et attentes des internautes sur votre site web : https://www.hotjar.com/

 

Cet outil permet à la fois d’observer et d’auditer vos visiteurs. Plusieurs fonctionnalités sont proposées comme :

 

  • Les « Heatmaps » ou cartes de chaleur qui permettent d’identifier les zones les plus regardées / cliquées par vos internautes
  • Les « Recordings » qui sont des sessions d’enregistrements de la navigation de l’internaute : vous pouvez ainsi identifier tout son parcours, les points de blocages et de frustrations mais aussi les éléments de navigation qui fonctionnent le mieux
  • Les « Feedbacks » qui, via un pop-up affiché sur le site web, permet d’obtenir un retour rapide des internautes sur leur expérience de navigation via une note et un commentaire.

 

Pourquoi nous aimons cette solution ? Car celle-ci permet d’avoir des analyses objectives des comportements et attentes des internautes, et non pas des avis basés sur nos propres attentes et expériences.

Les outils pour votre référencement naturel (SEO)

2491-[Converti]

Lorsqu’on est en charge de développer la visibilité d’une marque sur Internet, l’optimisation de son référencement naturel (ou SEO) est une de ses missions principales. En effet, avoir un site internet c’est bien, mais être positionné sur les mots-clés que recherchent vos cibles c’est encore mieux !

Semrush pour piloter votre stratégie de référencement naturel

Semrush est l’outil par excellence lorsque votre travail est dédié au positionnement sur les moteurs de recherche : https://fr.semrush.com/

 

Solution ultra complète, elle permet à la fois d’auditer votre site web, mais aussi de vous guider dans l’optimisation de vos contenus et de suivre l’évolution de votre positionnement.

 

Que ce soit la définition d’un cocon sémantique (recherche de mots-clés), l’analyse de votre concurrence ou encore la vérification de vos backlinks, Semrush répond à une grande majorité des besoins en matière de référencement naturel et de stratégie en ligne.

Google Search Console pour suivre votre indexation

Google Search Console est un outil gratuit mis à disposition par la firme américaine : https://search.google.com/search-console/about

 

Cette solution permet de soumettre un sitemap à Google afin de lui indiquer les pages qu’il doit crawler et référencer sur son moteur de recherche. Cet outil marketing permet de vous remonter tous vos problèmes d’indexation (erreurs 404 par exemple) et vous permet également de consulter les données de trafic de la recherche Google pour votre site web. Pour des requêtes données ou encore des pages spécifiques de votre site web, vous pourrez ainsi connaître le nombre d’impressions, le nombre de clics mais aussi - et surtout – votre positionnement sur les mots-clés recherchés par les internautes.

Answerthepublic pour trouver les questions qui intéressent vos prospects

Lorsque vous créez du contenu sur le web, il faut à la fois répondre aux attentes de vos cibles tout en utilisant des mots-clés recherchés sur les moteurs de recherche. Parmi les outils qui peuvent vous donner des idées, vous pouvez utiliser le site web Answerthepublic : https://answerthepublic.com/

 

À partir d’un mot-clé, cet outil vous propose tout en ensemble de questions et requêtes associées pour créer un contenu pertinent, répondant aux attentes des internautes. C’est également une vraie mine d’or pour créer une FAQ sur votre site internet !

 

D’autres solutions existent comme le frenchy Asking Franklin (https://www.askingfranklin.com/) ou encore Ubersuggest (https://neilpatel.com/fr/ubersuggest/).

La gestion de vos réseaux sociaux

En matière de stratégie social média, certains outils peuvent vous être indispensables…

Hootsuite pour programmer vos publications au quotidien

La solution Hootsuite permet de centraliser vos réseaux sociaux sur une seule et même interface : https://www.hootsuite.com/fr

 

Grâce à cet outil, vous pouvez :

 

  • piloter et programmer vos différentes publications,
  • gérer les commentaires et messages reçus par les internautes,
  • faire de la veille sur les médias sociaux (concurrents, hashtags, e-réputation),
  • analyser la performance de votre stratégie social média

 

C’est un vrai gain d’efficacité au quotidien ! D’autres outils de gestion des réseaux sociaux existent également comme AgoraPulse (https://www.agorapulse.com/fr/) ou Buffer (https://buffer.com/).

Capture d’écran 2022-08-03 154614

Mention pour faire de la veille sur votre marque et vos concurrents

L’outil marketing Mention permet de faire de la veille sur Internet et les médias sociaux : https://mention.com/fr/

 

Véritable allié de votre e-réputation, Mention permet d’analyser la concurrence, d’identifier et de participer aux conversations les actives du moment et de créer des rapports détaillés sur la renommée de votre marque (mentions, commentaires, avis, etc…).

Les outils pour vos campagnes emailing

Si l’emailing fait partie de votre stratégie marketing, plusieurs outils peuvent vous aider à bien démarrer.

2979-[Converti]

CaptainVerify pour nettoyer vos bases de contacts

Nous ne le dirons jamais assez, pour une campagne emailing réussie il faut une base de contacts de qualité ! L’outil en ligne CaptainVerify est un must-have pour nettoyer votre base d’emails avant tout envoi : https://captainverify.com/fr/

 

NPAI, doublons, spamtrap, hard bounces, … n’auront plus de secret pour vous une fois votre base passée dans les mains de CaptainVerify.

Mailjet pour la création de vos campagnes emailing

Créer facilement des emailings « responsive » et aux couleurs de votre marque, c’est possible grâce à des outils marketing comme Mailjet : https://www.mailjet.com/fr/

 

Une fois votre base de contacts importée, Mailjet vous propose un outil de création simple, en drag & drop, pour créer la structure de votre emailing et ajouter vos différents contenus : images & textes, boutons call-to-action, liens vers les réseaux sociaux, etc… Vous pouvez concevoir et envoyer très facilement vos campagnes d’email marketing.

 

Cette solution comprend également des fonctionnalités pour segmenter sa base de contact, ajouter des widgets d’abonnements à votre newsletter sur votre site web, créer des scénarios de marketing automation et offre tout un ensemble de statistiques pour analyser la performance de vos campagnes.

 

D’autres solutions pour gérer des campagnes emailing existent comme Mailchimp (https://mailchimp.com/fr/) et Sendinblue (https://fr.sendinblue.com/).

Les outils pour la création de contenus marketing

Canva pour la création de vos contenus visuels

Lorsqu’on n’a pas la fibre créative ni de compétences dans l’utilisation de logiciels de graphisme comme Photoshop ou Illustrator, il peut quelquefois être compliqué de créer des supports de communication percutants… Avec Canva, vous allez pouvoir être inspiré et créer du contenu visuel facilement : https://www.canva.com/

 

L’outil Canva offre tout un ensemble de supports de communication : slides de présentation, publications pour les réseaux sociaux, affiches et flyers, infographies, … À partir de ces modèles, vous pourrez personnaliser vos contenus et développer votre image de marque.

Capture d’écran 2022-08-03 160427

SurveyMonkey pour créer des sondages

Le sondage est le meilleur moyen de recueillir l’avis de clients ou encore organiser des études de marché. De nombreuses solutions existent mais notre préférence va vers SurveyMonkey : https://fr.surveymonkey.com/.

 

Cet outil de sondage en ligne allie la simplicité d’une interface de création avec des analyses poussées des résultats.

Les CMS open-source WordPress et Prestashop pour son site internet

Que vous souhaitiez créer un site internet basé sur un thème préconçu ou faire réaliser un site sur-mesure, il est toujours intéressant de vous appuyer sur un CMS open-source. En effet, cela vous permet de garder une liberté dans les évolutions du site mais aussi dans le choix de vos prestataires.

 

Chez Naskigo, nous conseillons le CMS open-source WordPress (https://wordpress.com/fr/) pour la création de site vitrine et de petit site e-commerce (avec le plugin Woo Commerce). Pour ce qui est d’un site web 100% e-commerce, nous conseillons le CMS open-source Prestashop (https://www.prestashop.com/fr).

Autres outils marketing du quotidien

Enfin, pour terminer cet article sur les outils marketing indispensables, découvrez deux solutions qui permettent de gagner en productivité.

Trello pour gérer votre planning et piloter vos projets

Trello est un outil de gestion de projets, permettant de d’assigner et de suivre des tâches : https://trello.com/fr.

 

Que vous travailliez en équipe ou tout seul, cette solution permet de structurer votre travail au quotidien. Sous forme de tableau avec des listes et des cartes, Trello vous aide à organiser vos tâches depuis un seul et même endroit. Vous pouvez, par exemple, créer un tableau dédié à vos campagnes emailing et créer des listes d’actions avec des deadlines : campagne de janvier, campagne de février, etc… avec des checklists d’actions à réaliser. Vous pouvez ainsi organiser votre travail beaucoup plus facilement et gagner en performance.

Zapier pour connecter des solutions et automatiser des tâches

Si vous ne connaissez pas encore Zapier, cela va vous changer votre vie de marketeur : https://zapier.com/ !

 

Cet outil permet de connecter différentes solutions du marché entre elles et d’automatiser des tâches. Un exemple vaut mieux qu’un long discours : vous avez un site Internet créé avec le CMS WordPress et vous utilisez l’outil « Gravity Forms » pour vos formulaires de contact. Vous avez notamment un formulaire de recrutement qui permet aux internautes de proposer leur candidature à votre entreprise. Grâce à Zapier, vous allez pouvoir connecter ce formulaire avec votre solution d’emailing Mailjet pour envoyer automatiquement un email à ce candidat : ainsi il recevra directement une notification aux couleurs de votre marque, l’informant de la réception de sa candidature et de vos délais de traitement.

 

Un vrai gain de temps pour une meilleure expérience utilisateur ! Les possibilités sont nombreuses et les grands noms du marché de solutions marketing sont présents sur la plateforme Zapier, de quoi créer des « zaps » à volonté 😉

Besoin de sous-traiter vos actions marketing ?

Faites appel à l'agence Naskigo !

La FEVAD publie les chiffres-clés du e-commerce 2022

Comme chaque année, la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance) vient de publier son rapport annuel sur l'état du marché e-commerce en France. Pour cette année 2022, les Français privilégient le mobile, le local et le Made in France... Retour sur les grands enseignements de cette étude e-commerce 2022.

Les grands enseignements de l'étude e-commerce 2022

  • 41,8 millions de Français achètent sur Internet et 22,3 millions de Français effectuent leurs achats depuis leur smartphone (soit 53,3% des acheteurs)
  • Le montant moyen d'une transaction s'élève à 60€, en légère baisse par rapport à 2020 (-0,8%).
  • L'e-commerce est porteur d'emplois avec +57% de créations d'entreprises dans la vente à distance en 2020 par rapport à 2019 et 185 000 emplois générés en 2021 (+14% par rapport à 2020)
Groupe 5
  • Les places de marché ont toujours le vent en poupe avec une hausse des ventes de 5% par rapport à 2019 : 36% des e-marchands optent pour les places de marché tierces pour vendre leurs produits.
  • Les Français veulent soutenir le local et la consommation responsable : 60% d'entre eux veulent soutenir les commerces de proximité et 53% souhaitent privilégier la consommation locale.
  • 80% des acheteurs ont été livrés à leur domicile et 67% ont opté pour une livraison en points relais.
  • Concernant la vente en ligne auprès des professionnels, celle-ci progresse de +16% par rapport à 2020. Les entreprises B2B considèrent, pour 40% d'entre elles, que la crise covid-19 les a conduits à développer les commandes sur Internet.
  • Enfin, les e-consommateurs sont en quête de sens lors de leurs achats en ligne : le Made in France est davantage intégré dans les critères d'achat (66%) et les attentes en matière de responsabilité sociale des entreprises sont en hausse concernant les emballages, les produits écoresponsables et la réduction de l'empreinte carbone. Plus de 80% des e-acheteurs ont déjà acheté des produits reconditionnés ou de seconde main et/ou vendu eux-mêmes des produits sur Internet.

L'intégralité des chiffres-clés e-commerce 2022 sont à retrouver sur le site de la FEVAD : https://www.fevad.com/les-chiffres-cles-du-e-commerce-2022-la-fevad-publie-son-rapport-annuel-sur-letat-du-marche/

Comment rédiger un cahier des charges pour la création d'un site internet ?

La création d’un site internet ou encore la refonte d’un site web peut répondre à différents enjeux : moderniser son image de marque, aligner davantage son site avec son activité, développer un business de vente en ligne, proposer une expérience adaptée aux nouveaux usages (mobile) ou encore améliorer sa visibilité sur les moteurs de recherche.

 

Dans tous les cas, lorsque vous vous lancez dans un projet de création de site internet, il est important de définir vos objectifs, vos cibles et les fonctionnalités que vous souhaitez proposer à vos clients. Quoi de mieux qu’un cahier des charges pour établir les bases de votre projet ? Aussi bien utile en interne que lorsque vous allez contacter une agence web, le cahier des charges doit être le fil conducteur de la conception de votre site.

blog-2

Dans cet article, vous allez découvrir les différents éléments qui peuvent composer votre cahier des charges. Bien entendu, lorsque vous consultez une agence web, c’est aussi son travail de vous accompagner et de vous conseiller sur les meilleures solutions à apporter à travers votre site web. Le cahier des charges sera donc la base de vos discussions qui évolueront sur un site internet performant, à la hauteur de vos attentes.

1) Le contexte de votre projet

schéma1

Avant d’entrer dans le vif du sujet qu’est le développement de votre site internet, il est toujours important de rappeler les éléments clés de votre entreprise : quelle est votre activité ? Quelle est votre histoire et les valeurs portées par vos équipes ? Quelle est la taille de votre entreprise ? Quels produits et/ou services proposez-vous ? Quel est votre positionnement ?

 

Ce sont autant d’éléments qui permettent à vos prestataires de s’imprégner de l’identité de votre entreprise. Ce sont éléments qui doivent « transpirer » de votre site internet.

 

Cette étape peut également être l’occasion, si vous êtes dans une optique de refonte de site web, de faire un état des lieux de l’existant : qu’est-ce qui fonctionne ou non avec votre site actuel ? Il peut tout à fait s’agir d’un mauvais référencement, d’une incompatibilité de votre site avec une navigation sur mobile ou encore d’un manque d’autonomie de vos équipes dans la gestion du contenu de votre site web.

2) L'objectif de votre site internet

Après avoir présenté le contexte de votre projet, vous pouvez désormais vous atteler à définir l’objectif de votre futur site : pourquoi avez-vous besoin d’un site aujourd’hui ? Qu’en attendez-vous ? N’hésitez pas à définir des objectifs concrets, comme le développement du trafic ou encore le développement de votre chiffre d’affaires en ligne. Même si les prestataires ne s’engagent pas à atteindre des objectifs mesurables, cela leur permet toutefois de vous guider dans l’expérience utilisateur la plus efficace pour atteindre votre objectif.

 

Le plus souvent, nous allons retrouver des objectifs du type « Augmenter son trafic », « générer des ventes », « générer des leads qualifiés, « créer une image de marque ou encore « devenir Mobile First ».

 

Face à ces objectifs, pensez bien à présenter vos cibles : B2B / B2C, secteurs d’activité, saisonnalité, attentes & habitudes de consommation, ... Ce sont autant d’informations qui permettent de mieux concevoir votre site internet.

3) Le périmètre de votre activité

schéma2

Le périmètre de votre activité, dans un cahier des charges, permet de donner une estimation du volume de votre site web : nombre de produits ou de services à présenter, nombre de pages à créer, zones géographiques visées (pour le multilingue), …

 

Vous pouvez également en profiter pour faire un rapide benchmarking de vos concurrents avec un lien vers leur site web, tout en indiquant ce que vous appréciez ou non dans leur support de communication web.

4) Les fonctionnalités de votre site web

Dans un cahier des charges, il est important de présenter vos attentes en matière de design et de technique. Vous n’aurez certainement pas réponse à tout mais vous pouvez déjà partager vos réflexions autour de l’expérience utilisateur que vous souhaitez proposer sur votre site Internet.

 

Vous pouvez notamment indiquer que vous souhaitez un blog avec différentes catégories et des boutons de partage sur les réseaux sociaux, que vous souhaitez un social wall pour afficher vos dernières publications des réseaux sociaux sur votre site, que votre site devra être multilingue ou encore demander des fonctionnalités comme un agenda, un espace membres ou encore un système de réservation en ligne.

 

Cette rubrique est aussi l’occasion d’apporter des précisions lorsque vous souhaitez connecter votre site web à un logiciel externe (CRM, solution emailing, solutions de gestion d'avis clients, …). Cela permettra à l’agence, en charge de la création de votre site internet, d’analyser la faisabilité technique de votre demande.

 

Enfin, vous pouvez présenter vos exigences quant à l’hébergement et la maintenance de votre site web ou encore préciser si vous souhaitez un accompagnement dans la stratégie de référencement naturel (SEO) de votre site.

5) Le budget

schéma3

Il est toujours important de préciser une enveloppe budgétaire. En effet, selon celle-ci un développeur pourra vous proposer les meilleures solutions en adéquation avec vos demandes et votre budget : est-ce un site vitrine personnalisé ? Un site internet sur mesure ? Un site e-commerce basé sur Prestashop ? Une agence n’est pas là pour vous arnaquer, ce n’est parce que vous annoncez un budget entre 3000€ et 7000€ que celle-ci va tabler sur le plus haut montant : l’objectif est surtout de pouvoir estimer un projet en adéquation avec vos moyens.

 

Pensez également à préciser si vous avez prévu un budget pour la maintenance de votre site, à la suite de sa mise en ligne.

6) Le délai

Cette dernière rubrique permet d’exprimer votre souhait quant à la date de mise en ligne de votre site internet. Vous pouvez notamment indiquer des échéances souhaitées comme la finalisation des maquettes, le développement du site et la période de tests et recettage du site avant sa mise en production. N’hésitez pas, lors de cette étape, à demander à l’agence de vous fournir un calendrier prévisionnel : ce sera l’occasion de découvrir les différentes étapes du projet et l’accompagnement qu’elle propose.

 

Enfin, pour finir la rédaction de votre cahier des charges, vous pouvez indiquer les livrables que vous souhaitez obtenir et les engagements que vous désirez de la part de votre prestataire.

Vous l’aurez compris, la rédaction d’un cahier des charges lors de la création d’un site internet est une étape indispensable pour un projet de qualité. En effet, c’est un engagement entre votre agence de création du site web et votre entreprise : la feuille de route pour démarrer un projet sur les chapeaux de roues

!

Bien entendu, un cahier des charges peut évoluer lors des échanges avec votre prestataire mais celui-ci permet de définir a minima vos attentes et à guider votre développeur. Et plus votre cahier des charges sera clair et complet, et plus votre site web ressemblera à ce que vous souhaitez.

 

Pour vous accompagner, vous pouvez récupérer notre modèle de cahier des charges téléchargeable 😉

Un projet de création de site internet ?

Faites appel à l'agence Naskigo !

Soldes d'été : préparez votre campagne marketing !

Les soldes d’été, prévues cette année du 22 juin au 19 juillet, sont un événement ultra important pour les sites de vente en ligne. Avec les fêtes de fin d’année et les soldes d’hiver, les soldes d’été marquent l'un des temps forts à ne pas louper pour les e-commerçants.

 

Chez Naskigo, nous nous tenons prêts au côté de nos clients pour réussir votre campagne marketing de soldes et booster votre communication ! Découvrez nos conseils pour réussir votre campagne marketing omnicanale pour les soldes d’été 2022.

Blog1

Récapitulatif sur la réglementation en matière de soldes pour les e-commerçants.

soldeslabels

Les soldes d’été se préparent bien en amont. De la sélection des produits, aux promotions appliquées, en passant par la logistique et la gestion des stocks. Mais aujourd’hui, nous allons nous intéresser à un élément crucial : la communication. En effet, qui dit soldes d’été dit aussi communication auprès de vos clients et de vos prospects. Avant de passer en revue les différentes techniques et canaux de communication, petit rappel sur les règles à respecter en matière de soldes en ligne :

 

  • L’affichage du prix barré et du prix soldé est obligatoire

 

  • Les dates de promotion doivent être mentionnées

 

  • L’internaute doit pouvoir faire la différence entre un produit soldé et non soldé (par exemple avec une vignette « soldes »)

 

  • Les ventes à perte sont autorisées uniquement en période de soldes

 

  • Les produits soldés doivent être disponibles depuis plus d’un mois avant le début des soldes

 

  • Les garanties restent les mêmes entre un produit soldé et non soldé

 

D’autres règles peuvent s’appliquer selon les domaines d’activité, nous vous conseillons donc de vous tourner vers votre cabinet juridique, qui saura vous conseiller au mieux.

L'emailing : activez votre base d'abonnés

Les campagnes emailing sont un levier efficace en période de soldes. Il faut toutefois être malin pour se différencier des autres marques, dans une période de forte sollicitation marketing.

 

  • Organiser une vente privée et inviter vos clients à y participer

 

De plus en plus de marques adoptent les ventes privées pour développer la fidélité de leurs clients. En effet, quelques jours / 1 semaine avant le début des soldes, une vente privée est organisée à destination des seuls clients de la marque. Profitez de l’emailing pour annoncer les ventes privées et expliquer comment y participer. Pensez bien à segmenter votre base afin de ne solliciter que vos clients actifs.

 

  • Lancer une campagne emailing la veille et le J-J des soldes

 

Dès le début des soldes, les internautes font face à une très forte pression marketing. Il faut donc anticiper cette vague d’emailing en envoyant, la veille, un emailing à votre base de clients et prospects. Vous pouvez ainsi en profiter pour « teaser » vos soldes et même, si votre site e-commerce le permet, proposer à vos abonnés de préparer leur panier avant le début des soldes.
Pensez-bien à indiquer la procédure et l’heure de début des soldes, de quoi lancer un compte à rebours et créer l’urgence auprès de vos clients.
Le Jour-J, rappelez à vos abonnés que les soldes sont lancées : 1er arrivés, 1er servis 😉

 

Sachez également que le 1er week-end est crucial en termes de ventes, vous pouvez donc envoyer des campagnes emailing pour booster ces deux jours le vendredi soir et le dimanche matin. Faites toutefois attention à votre pression marketing, en ne sur-sollicitant pas votre base et en optant pour la segmentation.

 

  • Faire des relances à chaque nouvelle démarque

 

Les soldes durent 4 semaines, il faut donc réactiver régulièrement vos clients pour qu’ils en profitent. Les démarques sont donc le bon prétexte pour relancer les internautes encore indécis…

 

  • Relancer dans la dernière ligne droite

 

Dernière semaine des soldes, il faut créer l’urgence auprès de vos abonnés. Faites le compte à rebours avant la fin et présentez les produits les plus convoités par vos clients pour donner des idées.

 

Sur notre blog - Comment réussir sa campagne emailing en 5 étapes ?

La-Redoute-soldes-été-préparer-panier1-1
sephora-soldes-ultime

Les réseaux sociaux : animez votre communauté

sales

Les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram, sont de formidables leviers pour animer votre communauté de fans. En plus des publications dans vos fils d’actualités pour annoncer vos soldes, vous pouvez utiliser leurs outils pour booster votre visibilité.

 

  • Créer un événement Facebook

 

Facebook permet de créer des événements : faites du lancement de vos soldes LE moment à ne pas manquer. En créant un événement au nom de votre marque, vous pourrez ainsi engager davantage votre communauté et partager des informations exclusives avec les participants (compte à rebours, ventes privées, promotions exclusives, …).

 

Les internautes ayant indiqué qu’ils « participent » à l’événement seront bien plus engagés que le reste de votre communauté, vous pourrez ainsi personnaliser votre communication auprès de ce public.

 

  • Publier des stories

 

Publications éphémères par excellence, les stories sur Facebook et Instagram sont un bon moyen d’activer votre communauté tout au long de la journée, sans non plus « inonder » le fil des actualités. Utilisez ce levier pour communiquer sur le lancement des soldes, les démarques ou encore pour faire des focus sur des produits soldés.

  • Créer des campagnes publicitaires

 

En plus de pouvoir toucher votre communauté, les publicités sur les réseaux sociaux permettent de capter de nouveaux prospects. Profitez des soldes pour développer votre notoriété et attirer de nouveaux clients sur votre site e-commerce.

 

Sur notre blog - Facebook Ads : pourquoi faire de la pub sur Facebook ?

 

  • Organiser des « Live streaming e-commerce »

 

Nouveau type d’événement digital venu tout droit d’Asie, le Live streaming e-commerce a le vent en poupe. Bien souvent organisé avec ou par un influenceur, il permet de toucher une communauté plus large et de créer un vrai intérêt autour de votre marque et de vos produits.

 

Pour les soldes d’été, c’est l’occasion de présenter vos produits phares soldés avec le témoignage d’influenceurs, tout en répondant en live aux questions des internautes.

Un site e-commerce en mode "Soldes d'été"

soldes-ete-2020-2e-demarque-fnac-jusqua-80-sur-des-milliers-darticles_07411047

Pour parfaire votre campagne marketing, il faut aussi que votre site e-commerce se métamorphose en mode « soldes d’été » ! Votre communication se doit d’être omnicanale, il faut donc qu’entre vos emailings, vos publications sur les réseaux sociaux et votre site web, on retrouve votre univers graphique spécial « soldes d’été ». Ainsi, vos visiteurs ne seront pas perdus en arrivant sur votre site. Plusieurs éléments peuvent être travaillés :

 

  • L’ajout d’un visuel accrocheur / d’une bannière "soldes" dès l’arrivée de l’internaute sur votre site web

 

  • La création d’une catégorie dédiée aux soldes d’été, et directement accessible depuis votre menu principal

 

  • La mise en place de leviers marketing pour booster vos ventes : cross-selling, avis clients, relances de paniers abandonnés

 

Sur notre blog - Comment réduire le taux d'abandon de panier ?

Sur notre blog - Les avis clients en e-commerce : le nerf de la guerre

 

  • L’utilisation du retargeting pour transformer vos visiteurs non transformés en clients : les soldes d’été sont un moment fort pour communiquer, vous allez donc drainer du trafic. Si vos visiteurs n'ont rien acheté, mettez en place des campagnes de retargeting afin de les faire revenir sur votre site web.

 

  • La sauvegarde du panier : comme expliqué un peu plus haut, vérifiez si vos visiteurs peuvent mettre des produits au panier et sauvegarder leur panier. En effet, vous aurez tout à gagner à communiquer sur cette fonctionnalité, notamment la veille du lancement des soldes : « Préparez votre panier en amont, vous n’aurez plus qu’à le valider dès l’ouverture des soldes ! ».

Vous l’aurez compris, la réussite de vos soldes d’été repose sur une communication bien huilée, qu’il faut préparer dès à présent : définir un univers graphique autour de vos soldes d’été et décliner/planifier vos différentes communications sur votre site e-commerce, dans vos campagnes emailing et sur les réseaux sociaux😉

Envie d'apporter une touche pro & créative à vos soldes d'été ?

Faites appel à l'agence Naskigo !

Comment analyser et mesurer votre stratégie de content marketing ?

Que ce soit pour se démarquer de ses concurrents, pour partager votre expertise ou encore pour générer des leads qualifiés, le content marketing est une des stratégies marketing les plus efficaces. En effet, les particuliers comme les entreprises recherchent plus de sens et de valeur ajoutée, nous ne sommes plus dans une simple relation commerciale. Que ce soient des articles de blog, des webinaires, des livres blancs ou encore des podcasts, il est important de mesurer la performance de vos actions de content marketing, pour qu’elles soient en phase avec vos objectifs de développement.

blog1

La définition d'un objectif S.M.A.R.T

smart

Quand on parle analyse et mesure de performance, il faut bien entendu se baser sur des objectifs que l’on peut comparer et suivre dans le temps. En matière de marketing, on parle d’objectif SMART :

 

- Spécifique : l’objectif doit être clair et précis. Par exemple : je veux un trafic de 5000 visiteurs.

 

- Mesurable : l’objectif doit être quantifiable.

 

- Atteignable : votre objectif se doit d’être adapté à vos ressources tout en étant challengeant pour votre équipe marketing.

 

- Réaliste : l’objectif se doit d’être compatible avec vos objectifs, votre politique commerciale et vos priorités d’actions.

 

- Temps : l’objectif doit être limité dans le temps.

 

Si, par exemple, vous souhaitez développer le trafic de votre site, qui est actuellement de 2000 visites mensuelles, vous pourriez définir un objectif de 3000 visites par mois d’ici 6 mois. L’objectif est précis, mesurable via une solution de mesure d’audience, atteignable par votre équipe et limité dans le temps.

 

En matière de content marketing, les objectifs peuvent être divers et variés : développer un trafic web, générer des leads, gagner du positionnement dans les résultats des moteurs de recherche, développer de nouveaux abonnés à sa newsletter, etc… Nous allons justement découvrir ci-dessous les KPI que vous pouvez suivre pour mesurer l’efficacité de votre stratégie de content marketing.

Stratégie de content marketing : les mesures de performance de votre site web

Plusieurs chiffres-clés peuvent être suivis et analysés pour mesurer la performance de vos contenus marketing sur votre site web. L’important étant, comme expliqué plus haut, que cela soit quantifiable et mesuré dans le temps.

 

  • Le trafic généré : le content marketing est un levier de performance pour votre référencement naturel (SEO). En effet, grâce à du contenu riche & varié, sur des mots-clés et des thématiques en particulier, cela doit vous permettre de drainer davantage de trafic sur votre site web. Vous pouvez donc mesurer le trafic généré grâce à un contenu donné.

 

  • Le temps passé sur votre contenu : reflet de la qualité de contenu, le temps passé sur votre article de blog, par exemple, est important à évaluer. En effet, cela permet de vous aiguiller sur la pertinence et la qualité de votre contenu, vis-à-vis de l’audience que vous avez ciblé.

 

  • Le taux de rebond (ou, a contrario, le taux d’engagement) : cette statistique permet de voir si vous avez réussi à capter votre audience à travers votre contenu. En effet, vous avez attiré son attention, il faut ensuite l’amener à réaliser une action (clic sur un call-to-action, complétion d’un formulaire, …). Un taux de rebond élevé signifie que l’internaute, une fois arrivé sur votre contenu, repart, sans naviguer sur votre site web. L’objectif est donc de tendre vers un taux de rebond bas.

 

  • Les canaux d’acquisition : ces données permettent d’analyser la provenance des internautes vers votre contenu. Vous pouvez ainsi identifier les canaux les plus efficaces, en les mettant bien entendu en parallèle avec les autres métriques. En effet, vous pouvez très bien avoir un trafic provenant majoritairement des réseaux sociaux, mais celui peut ne pas être qualifié (taux de rebond élevé, temps passé très court ou encore aucune conversion générée depuis ce canal d’acquisition). Il faut donc diversifier vos canaux tout en vérifiant leur performance quant à vos objectifs fixés.

 

  • Mots-clés : avec des solutions comme Google Search Console, Semrush ou encore Yoda, vous avez la possibilité d’identifier les mots-clés, ou requêtes SEO, sur lesquelles vous êtes positionné pour un contenu donné. Vous pourrez ainsi suivre votre positionnement et optimiser, si besoin, votre contenu en fonction de votre visibilité sur les moteurs de recherche.
schéma

Les autres données liées à vos contenus marketing

réseauxsociaux

Au-delà de votre site web, vous avez la possibilité d’analyser la performance de votre stratégie de content marketing avec d’autres KPI : réseaux sociaux, campagnes emailing, … Nous allons voir ensemble les autres métriques à suivre.

 

Les réseaux sociaux

 

Au niveau des réseaux sociaux, vous avez trois principaux KPI à mesurer. Vous avez tout d’abord la portée / impression de vos contenus sur les réseaux sociaux, afin d’identifier l’intérêt de vos contenus pour votre communauté. Vous pouvez également suivre l’engagement de vos abonnés : mentions J’aime, partages du contenu, commentaires sur les publications, … Enfin, vous pouvez également analyser le taux de clic sur vos publications (ou nombre de vues pour des vidéos).

 

L'email marketing

 

En matière d’emailing marketing, deux éléments sont importants en matière de content marketing : le taux d’ouverture et le taux de clic. Je vous invite à lire notre article complet sur le sujet : Emailing : quelles sont les KPI à suivre ?

Les abonnés à la newsletter

 

Qui dit content marketing, dit bien souvent newsletter pour diffuser les contenus auprès d’abonnés. Vous pouvez donc mesurer l’évolution du nombre d’abonnés à votre lettre d’information. Il faut, bien entendu, tester des approches pour développer votre base d’abonnés 😉

 

La publicité en ligne

 

Enfin, la publicité payante est un bon relais de vos contenus marketing. Vous pouvez, par exemple, booster la visibilité d’un livre blanc via une publicité sur LinkedIn Ads ou encore développer la mise en avant de contenus de blog grâce à des campagnes Google Ads (je vous invite d’ailleurs à lire notre article de blog : Pourquoi utiliser Google Ads dans votre stratégie web ?).

 

En matière de publicité en ligne, plusieurs KPI sont à analyser :

 

  • Le coût par clic (CPC) ou coût par mille (CPM) : en effet, en matière de publicité en ligne, il s’agit d’une donnée qui indique, à la fois la concurrence mais aussi la qualité de votre contenu.

 

  • Le coût par acquisition de leads : en effet, il faut bien entendu trouver un bon retour sur investissement 😉

Vous l’aurez compris, dans une stratégie de contenu marketing, il faut à la fois créer de nouveaux contenus tout en définissant en amont vos objectifs et en mesurant vos résultats ! Pensez surtout à comparer dans le temps vos différents supports et canaux de communication, en les mettant en parallèle avec vos taux de conversion, vos coûts d’acquisition et votre taux de conclusion (prospects qui deviennent des clients).

L’objectif étant de tendre vers toujours plus de performance, en optimisant vos contenus et vos call-to-action 😉

Facebook Ads : pourquoi faire de la pub sur Facebook ?

Avec ses 2,9 milliards d’utilisateurs actifs mensuels, Facebook est LE réseau social incontournable pour une marque : 60,6% des internautes dans le monde l’utilisent ! En France, 3 internautes sur 4 s’y connectent régulièrement. Alors pas étonnant que Facebook Ads, la plateforme de publicité en ligne du réseau social n°1, soit devenue un incontournable, au côté de Google Ads.

 

Selon l’étude we are social Hootsuite 2021, 33 millions d’utilisateurs peuvent être atteints via des publicités Facebook. Alors, on se laisse tenter par Facebook Ads ? Zoom sur les avantages qu’offre Facebook Ads pour vos campagnes publicitaires 😉

blog-2

C'est quoi Facebook Ads ?

Facebook est, à la base, un réseau social gratuit, qui permet de connecter les gens entre eux. Mais très rapidement, le business model de Facebook s’est tourné vers la publicité (plus rentable 😉). En effet, le réseau social réunit des milliards de personnes et donc des centaines de milliards de données sur eux : leur âge, leurs centres d’intérêts, les marques qu’ils apprécient, leurs habitudes de consommation, etc… Une véritable mine d’or pour Facebook mais aussi pour les marques qui souhaitent toucher une cible en particulier. La plateforme Facebook Ads permet donc de créer et piloter des campagnes publicitaires sur le réseau social Facebook mais aussi sur les autres solutions de la maison mère Meta comme Instagram et Messenger.

 

Concrètement, comment ça marche ? L’annonceur (vous, nous, une marque avec une page) définit un objectif (booster une publication, générer du trafic vers un site web, développer la communauté de fans, …) et un budget, puis va créer une publicité ciblée sur un groupe d’utilisateurs. Aussi simple que ça ? La mise en place de publicités sponsorisées reste assez accessible mais nécessite d’avoir une bonne gymnastique entre les différentes solutions que propose Facebook Ads : type d’enchères, ciblage plus ou moins avancé, emplacement des publicités, tracking des conversions (Pixel Facebook). C’est bien pour ça que certaines marques préfèrent confier la gestion de leur publicité à une agence facebook ads comme Naskigo 😉

Pourquoi utiliser Facebook Ads ?

ads

Aujourd’hui, toute entreprise qui touche le grand public se doit d’avoir, a minima, une page Facebook au nom de la marque. Toutefois, ces dernières années, l’algorithme de Facebook a beaucoup évolué. Si vous suivez de près les statistiques de vos réseaux sociaux, vous avez certainement observé une baisse de la portée organique…

 

Vous l’aurez certainement compris : Facebook « incite » fortement les marques à passer aux publications sponsorisées pour continuer à être visible auprès de leur communauté, et par la même occasion, pour toucher de nouvelles cibles. C’est certes frustrant de premier abord, mais Facebook Ads permet surtout d’amplifier la visibilité de votre marque auprès d’une audience plus large que seulement vos fans : avec une bonne stratégie social ads, vous pourrez conquérir de nouveaux clients !

Quels sont les avantages de la publicité sur Facebook ?

Comme écrit en introduction de cet article, Facebook compte des milliards d’utilisateurs. Ce sont donc autant de « prospects » qui peuvent être intéressés par ce que vous proposez.

1

Le ciblage d'une audience qualifiée

Le premier avantage de l’outil publicitaire Facebook est son ciblage. Vous pouvez cibler des individus par centre d’intérêt, comportements, âges situation géographique, etc… Et plus Facebook propose des publicités et plus il est à même d’affiner son ciblage : est-ce que tel ou tel utilisateur clique sur les publicités du réseau social ? Est-ce que cela a généré des ventes en ligne ? Autant d’informations qui permettent à la plateforme de pub Facebook d’aller toujours plus loin dans la segmentation des utilisateurs : un vrai plus pour votre marque. Le seul bémol de ce ciblage étant le B2B : en effet, si vous souhaitez, par exemple, cibler des fonctions en particulier dans une entreprise, exit Facebook Ads : orientez-vous davantage vers la plateforme LinkedIn Ads !

2

Un budget abordable et maîtrisé

Quel que soit votre budget et la taille de votre entreprise, Facebook Ads reste abordable. Avec une centaine d’euros, vous pouvez déjà toucher un grand nombre d’utilisateurs. Bien entendu, Facebook est basé sur un système d’enchères, donc selon la concurrence, la cible et la période où vous souhaitez promouvoir votre marque, le coût au clic peut être plus élevé (période de Noël par exemple). Dans tous les cas, c’est vous qui définissez la limite à Facebook !

3

Un ROI et des résultats rapides

Comme pour Google Ads, le gestionnaire de publicités en ligne Facebook propose des résultats immédiats : vous payez au clic ! Au-delà du coût à l’interaction de votre publicité, Facebook Ads propose de nombreuses statistiques : nombre d’impressions, nombre de clics, coût au clic, … En installant le pixel facebook sur votre site web, vous pouvez également tracker les conversions générées via la publicité payante. Un bon moyen de mesurer le retour sur investissement de votre campagne marketing 😉

4

Une publicité dédiée à votre objectif

Le gestionnaire de publicités Facebook part toujours de votre objectif, pour vous guider ensuite dans la construction de votre campagne publicitaire.

 

Les objectifs sont classés en trois grandes catégories :

 

  • Notoriété : cet objectif permet de développer la notoriété de votre marque ou encore de diffuser du contenu auprès d’un plus grand nombre de personnes.

 

  • Considération : il s’agit ici de campagnes pour générer du trafic vers un site web, créer de l’interaction autour de votre page (mentions J’aime, commentaires, partages, …) ou encore générer des prospects.

 

  • Conversion : ces objectifs permettent d’encourager l’audience à réaliser une action (achat en ligne, inscription sur un site, …) ou encore de générer du trafic vers un point de vente.

 

Votre stratégie social ads doit être construite autour de ces objectifs, en fonction de la maturité de l’audience : d’abord vous vous faites connaître, puis vous créez de l’interaction et ensuite vous générez des conversions.

Envie de vous lancer sur Facebooks Ads ? De toucher une cible qualifiée et d'augmenter votre chiffre d'affaires ?

 

Faites appel à notre équipe Web Marketing pour créer et optimiser vos campagnes publicitaires

Pourquoi et comment organiser un jeu concours ?

Envie de créer de la viralité autour de votre marque ? L'organisation d'un jeu concours est l'un des leviers les plus performants dans le cadre d'une stratégie web marketing. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou encore sur votre site web, le jeu concours booste l'engagement de votre communauté et permet d'atteindre de nombreux objectifs.

 

Zoom sur les bonnes pratiques et nos conseils pour réussir votre opération marketing 😉

blog-2

Pourquoi réaliser un jeu concours ?

Tous les jours, des milliers de concours sont organisés par des entreprises, via leurs propres canaux de communication ou encore via des blogueurs/influenceurs. Véritable aimant à prospects, l’organisation d’un jeu concours apporte de nombreux avantages :

 

  • Développer la visibilité de la marque en ligne et améliorer sa réputation grâce à la viralité du jeu concours
  • Promouvoir un produit, un service ou encore une offre spéciale
  • Animer votre communauté digitale, autrement que par des promotions
  • Collecter, mettre à jour et qualifier les informations de vos bases de données prospects et clients
  • Réactiver les clients inactifs, fidéliser vos clients et en acquérir de nouveaux
  • Booster la visibilité et le trafic sur son site Internet
  • Développer la communauté sur les réseaux sociaux
  • Créer un lien entre le web et le physique (dans le cas où vous avez un point de vente)

 

Quel que soit l’objectif, le jeu concours permet de générer un fort engouement autour d'une marque. Découvrons ensemble les bonnes pratiques pour organiser un jeu concours et animer sa communauté.

4 étapes pour bien organiser votre jeu concours

1

Etape 1 : définir vos objectifs et votre cible

Comme nous l’avons vu précédemment, les raisons ne manquent pas pour organiser un jeu concours. Il est toutefois important de bien définir votre objectif et votre cible. En effet, selon ces derniers, le type de jeux concours ainsi que les supports de communication vont dépendre. Est-ce que mon objectif est de booster le lancement d’un nouveau produit auprès des 25-35 ans ? Est-ce que mon objectif est de développer ma communauté de fans sur Facebook ? Est-ce que mon objectif est de qualifier ma base de prospects senior pour mieux segmenter mes campagnes ?

 

Vous l’aurez compris, avant de vous lancer dans l’organisation d’un jeu concours, il faut bien connaître votre audience cible tout en définissant des objectifs mesurables grâce à des indicateurs clés (nombre de participants, nombre de nouveaux fans, nombre de visites, taux de conversion en ligne, …).

2

Etape 2 : définir votre budget

Un jeu concours peut coûter 0€ comme 100 000 000€ 😉 Il faut donc définir combien vous êtes prêt à investir pour atteindre votre objectif. Pour cela, vous pouvez vous baser sur le coût d’acquisition d’un nouveau client ou encore votre panier moyen. L’essentiel étant de trouver le bon calcul pour définir votre retour sur investissement et donc le budget à allouer à votre concours.

 

Dans tous les cas, il faut définir un budget pour l’ensemble de votre jeu concours : valeur de la récompense, coût de la plateforme de jeu concours, publicités autour du concours, etc…

3

Etape 3 : construire votre jeu concours

Si vous êtes sur les réseaux sociaux, vous devez certainement voir de nouveaux concours fleurirent tous les jours 😉 En effet, les réseaux sociaux sont le terrain de jeu préféré pour développer la visibilité d’une marque. Mais un jeu concours peut également avoir lieu directement sur votre site web, ou encore une plateforme de jeux concours spécialisée. Là encore, tout dépend de votre objectif et de votre cible. Est-ce qu’un like et un partage est suffisant pour participer au jeu concours ? Ou ai-je besoin d’informations complémentaires collectées via un formulaire ? Est-ce que mon jeu concours consiste à trouver des éléments cachés sur mon site web, pour développer du trafic et donner de la visibilité aux différents produits proposés sur mon site ?

 

Pour bien organisr un jeu concours, plusieurs éléments sont indispensables :

  • Définir les mécaniques du jeu concours : type de jeu concours (grattage, roue de la chance, engagement sur les réseaux sociaux, partage de photos, …), formulaires & champs à compléter, modalités de tirage des gagnants (100% gagnant, tirage au sort d’un gagnant), notification aux gagnants, … 

 

  • Proposer une récompense en lien avec votre marque et votre cible. En effet, si vous proposez de produits cosmétiques, n’allez pas faire gagner une voiture. En effet, vous n’attirerez pas seulement votre cible mais aussi des « concouristes » qui n’ont aucune affinité avec votre marque. Il faut que votre cadeau soit attractif, avec une valeur à la hauteur de l’engagement des participants, tout en restant dans votre budget ! Utilisez vos ressources internes pour proposer une récompense ou appuyez-vous sur un réseau de partenaires 😉

  • Mettre à disposition un règlement du jeu concours. Depuis déjà quelques années, il n’est plus obligatoire de déposer un règlement chez un huissier. Toutefois, il est indispensable de consigner des règles écrites pour réduire les risques de litiges. Plus la récompense a de la valeur et plus les participants seront regardant quant au règlement du jeu concours.

  • Créer un univers graphique propre à votre jeu concours, en phase avec votre charte graphique : visuels pour promouvoir le jeu concours sur les différents canaux de communication, landing page d’inscription, etc… Au-delà du cadeau en lui-même, il faut attirer le regard vers votre jeu concours !
4

Etape 4 : promouvoir votre jeu concours

Le concours est prêt à être lancé, il faut désormais le promouvoir et lui donner de la visibilité. Après avoir défini une bonne accroche et les visuels qui vont avec, plusieurs canaux sont à utiliser pour développer votre base de participants :

 

  • Les réseaux sociaux : bannières, publications, stories, … Utilisez vos réseaux sociaux pour teaser le jeu concours, puis le lancer et le relancer auprès de vos abonnés. Pensez également à engager vos collaborateurs pour qu’ils diffusent la nouvelle auprès de leur réseau 😉

 

  • L’emailing : vous avez déjà une base de contacts ? Profitez du jeu concours pour les (ré)engager ! Avec un emailing dédié au jeu concours (et une éventuelle relance emailing), vous boostez la participation auprès des personnes qui connaissent déjà votre marque.

 

  • La publicité en ligne : Google Ads, social ads, bannières en display… Tirez profit de la publicité en ligne pour booster la visibilité de votre jeu concours auprès de votre audience cible. En effet, si vous ciblez des personnes qui ne connaissent pas encore votre marque, la publicité en ligne est le meilleur moyen de les toucher.

 

En plus de ces dispositifs de promotion, vous pouvez également réfléchir à un partenariat de communication avec des influenceurs ou encore la location d’emails pour toucher une cible en particulier.

 

Une fois le concours terminé, ne vous arrêtez pas en aussi bon chemin ! Faites de l’annonce du grand gagnant l’occasion de communiquer sur vos réseaux et de remercier tous les participants.

Organiser un jeu concours prend du temps, mais c’est certainement une des meilleures façons d’animer votre communauté et de faire décoller votre stratégie marketing.

 

Pensez donc à tester différentes approches et à en proposer régulièrement !

La fin de Google Analytics sur les sites web ?

blog-2

En ce mois de février 2022, la CNIL a décidé de bousculer le monde du web marketing en France... Après l'Autriche, c'est au tour de la France d'invalider la "Privacy Shield". En effet, la CNIL a déclaré la solution Google Aanlytics non conforme au RGPD car les flux de données envoyés vers les Etats-Unis ne sont pas assez sécurisés.

 

Est-il nécessaire de changer de solution d'analyse de votre site web ? La réponse est OUI ! Retour sur cette annonce et les solutions alternatives.

Pourquoi Google Analytics est-il non conforme au RGPD ?

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) a pour vocation de protéger les données personnelles dans l'Union Européenne. Suite à son entrée en vigueur, plusieurs chamboulements ont impacté les entreprises : le consentement explicite, la gestion de cookies tiers, l'hébergement des données, l'utilisation des solutions type ERP et CRM, etc... Les marques se doivent aujourd'hui de protéger les données de leurs clients !

 

L'an passé, les sites web ont déjà dû revoir leurs copies en matière de gestion des cookies. En effet, le simple fait de continuer à naviguer sur un site web n'autorise plus le propriétaire du site a déposé des cookies tiers sur le navigateur de l'internaute, il faut un consentement explicite et surtout donner la possibilité à l'internaute de configurer et de modifier ce dépôt de cookies à tout moment.

 

Ce sont désormais les solutions d'analyse des fréquentations des sites web qui sont dans le viseur de la CNIL, notamment la solution Google Analytics. Même si Google avait revu sa copie lors de l'entrée en vigueur du RGPD en mai 2018 en mettant en place des hébergements de données en Europe, ce n'est aujourd'hui pas suffisant. En effet, rien n'empêche Google et d'autres services hors union européenne (les services de renseignement américains par exemple) d'accéder aux données récoltées sur les sites web français via Google Analytics.

 

A l'heure actuelle, Google n'a pas encore répondu aux exigences de la CNIL en matière de sécurisation des données. La CNIL est donc dans son droit de mettre en demeure tout gestionnaire de site web utilisant la technologie Google Analytics pour disposer de statistiques de fréquentation de son site web. Il faut donc trouver des alternatives conformes au RGPD.

Quelles alternatives à Google Analytics ?

La première chose à faire, est d'exclure de vos alternatives, d'autres solutions de mesure d'audience américaines ou même gérées en dehors de l'Union Européenne. En effet, celles-ci risquent d'avoir les mêmes problématiques d'accès et de sécurisation des données hors UE.

 

Ensuite, il faut se tourner vers des solutions "privacy-friendly", c'est-à-dire des solutions d'analyses qui ne nécessitent pas le stockage de données dites personnelles au sens strict du RGPD. La CNIL propose d'ailleurs toute une liste de solutions qui peuvent être exemptées de consentement pour le dépôt de cookies : Matomo, Piwik PRO, Wysistat, Beyable, ...

 

Forcément, qui dit données moins intrusives, dit aussi moins de datas et d'indicateurs pour analyser votre audience. Mais c'est pour vous aussi l'assurance de prendre de l'avance sur les prochaines décisions liées au RGPD : fin des cookies tiers et approche plus éthique des données de vos visiteurs. Il est, dans tous les cas, nécessaire de suivre les décisions prises par les régulateurs des données et de choisir des solutions locales - européennes - pour le stockage de vos données, quelles que soient les solutions utilisées.

 

Chez Naskigo, nous vous préconisons la solution Matomo Analytics, avec une version de base gratuite et déjà assez complète. Pour des datas plus avancées, des solutions françaises et payantes comme AT Internet et Abla Analytics peuvent faire votre bonheur.

matomologo
piwikPro
atInternet

2022 sera "Very Peri" !

La couleur 2022 est la Very Peri

Comme chaque année, Pantone vient d'annoncer la couleur de l'année. En 2022, le monde sera "Very Peri" !

 

Avec son mauve bleuté et rouge, la couleur bleu pervenche baptisée Very Peri encourage l'inventivité et la créativité.

 

PANTONE voit dans cette nouvelle couleur le symbole de l'air du temps global et de la transition que nous traversons : dynamisme, nouvelles possibilités, attitude vive & joyeuse et expression imaginative.

 

Pour utiliser cette couleur sur vos supports web, voici toutes les informations :

 

  • PANTONE :  17-3938 TPG
  • RGB : 102,103, 171
  • Code Héxadécimal : #6667AB

 

Source : https://www.pantone.com/eu/fr/

 

Calming Corail, Pacific Pink et le vert comme couleurs complémentaires

Dans son rapport Color Trends 2022, Shutterstock.AI révèle également d'autres couleurs qui feront la tendance de demain : le "Calming Coral" et le "Pacific Pink".

 

Couleur pastel douce et nostalgique, le "Calming Coral" propose une tonalité pêche qui se complète parfaitement avec le bleu ciel. C'est une couleur qi exprime un message chaleureux, réconfortant et pacifique.

 

Subtile et complémentaire aux tons roses et peche, la couleur "Pacific Pink" pousse à la rêverie, entre coucher de soleil et plage du Pacifique.

 

Les nuances de vert, restent, quant à elle, des indispensables de 2022. Selon Shutterstock.AI, le vert est synonyme de performance. Une touche d'émeraude, de citron vert ou encore de menthe sera votre parfait allié pour tout projet créatif.

 

Source : https://www.shutterstock.com/blog/trends/color-trends

calming-coral-collage
pink-collage
green-collage

Emailing : quels sont les KPI à suivre ?

En matière d'email marketing, plusieurs KPI sont intéressants à analyser : taux d'ouverture, taux de clic mais aussi délivrabilité et ROI. Zoom sur ces différents indicateurs et comment les analyser?

 

En avant les campagnes emails performantes !

en-tête1

Pourquoi faire de l'emailing ?

Aujourd'hui, de nombreux canaux permettent de communiquer avec son audience : réseaux sociaux, téléphone, chat en ligne, etc... L'emailing garde toutefois toujours le vent en poupe !

 

En effet, 81% des PMEs considèrent l'emailing comme leur 1er canal d'acquisition, et 80% comme leur meilleur canal de rétention (Emarsys, 2018. C'est d'ailleurs une des solutions marketing les plus rentables : pour 1€ dépensé, l'email marketing rapporte en moyenne 35€ (DMA, 2019).

 

Avant d'aller plus loin dans la lecture de cet article, n'hésitez pas à lire notre article : Comment réussir sa campagne emailing en 5 étapes ?

Les KPI & statistiques à mesurer en email marketing

emailmarketing

Avec l'email marketing, vous pouvez à la fois prospecter et fidéliser vos clients : email de prospection, newsletter, email de bienvenue, relance de panier abandonné, lead nurturing, onboarding ... L'email marketing a l'avantage de pouvoir répondre à tous vos besoins, tout en véhiculant votre contenu et votre image de marque. Que vous cherchiez à toucher votre audience, à convertir des prospects en clients ou encore à améliorer votre relation client, l'emailing est LA solution.

 

Selon une étude de Statista en 2017, 49% des consommateurs plébiscitent l'email marketing : ils aimeraient recevoir chaque semaine des emails promotionnels de leurs marques préférées. Un chiffre qui descend toutefois à une fois par semaine pour les marques dont ils ne sont pas encore clients. D'ailleurs, 32% des consommateurs préfèrent l'email comme moyen de communication avec les marques (SNCD, 2019).

 

received

Le taux de délivrabilité

La première statistique qu'il est important de mesure, c'est votre taux de délivrabilité. Il s'agit d'un nombre d'email bien délivré par rapport à la totalité de votre base emails.

 

Il s'agit de l'une des statistiques les plus importantes en email marketing : le taux de délivrabilité indique à la fois le niveau de qualité de votre base de contacts mais permet également de définir votre "réputation" auprès des fournisseurs d'accès Internet et boîtes de réception (réputation de l'IP et du domaine d'envoi).

 

Plus votre taux de délivrabilité est élevé, plus votre base est "propre". Idéalement, votre taux doit être entre 95% et 100%. Vous vous placez en-dessous de ce chiffre ? Voici quelques pistes d'améliorations :

 

  • Nettoyez votre base de contacts : des solutions de nettoyage d'emails existent et permettent de retirer des emails obsolètes (emails qui n'existent plus, email avec des boîtes de réception pleines, ...)

 

  • Utilisez des bases opt-in : assurez-vous au maximum d'avoir le consentement de vos destinataires avant de leur envoyer un email. La cerise sur le gâteau est d'utiliser une solution de double opt-in : l'internaute s'inscrit à votre base email et doit valider, via un email reçu sur sa boîte de réception, son inscription. Cette méthode permet à la fois d'obtenir le consentement de votre destinataire tout en vous assurant que son adresse email est bien fonctionnelle.

 

  • Communiquez avec vos contacts inactifs : des contacts inactifs dans votre base emails ont plus de risque de devenir obsolète dans le temps. Pour réactiver des contacts inactifs, traitez-les différemment du reste de votre base. Vous pouvez, par exemple, envoyez des campagnes de réactivation avec des offres plus incitatives. L'objectif est de leur donner envie de revenir vers vous. S'ils restent inactifs, retirez-les de vos campagnes emailing, ce sera profitable autant pour votre délivrabilité que pour les autres KPI de vos campagnes.
read

Le taux d'ouverture

Allez, vous pouvez l'avouer... A peine votre campagne emailing est envoyée, que vous avez déjà les yeux rivés sur le taux d'ouverture 😉

 

Et vous avez bien raison ! Le taux d'ouverture est le premier pas vers le succès de votre campagne emailing. En effet, il s'agit du ratio d'emails ouverts par vos contacts par rapport aux emails qui ont été délivrés. Et plus votre taux d'ouverture est élevé et plus vos chances de convertir augmentent !

 

De nombreuses études sur le sujet, indiquent que le taux d'ouverture moyen se situe entre 22% et 23% : en 2019, IBM indiquait que le taux d'ouverture moyen des emailing était de 22%. La solution d'emailing Sendiblue indiquait, quant à elle, que le taux d'ouverture moyen des campagnes B2B était de 23% contre 21,9% en Europe pour les campagnes B2B et B2C confondus. Cela reste des chiffres à titre indicatif, tous secteurs confondus.

 

Il est important, lorsque vous réalisez vos campagnes, d'identifier des études ou benchmarking de votre propre secteur d'activité, avec idéalement des statistiques en fonction de l'audience ciblée (prospection et fidélisation). En effet, une base de clients devrait présenter des taux d'ouverture plus élevés qu'une base de prospects : le taux d'ouverture moyen d'un email de bienvenue est de 82% par exemple (GetResponse, 2017) !

 

Pour améliorer votre taux d'ouverture, voici quelques pistes :

 

  • Utilisez un nom d'expéditeur qui "parle" à votre audience : la première chose que vos destinataires vont découvrir, c'est le nom de l'expéditeur. Utilisez donc votre nom de marque, voire même personnalisez-le pour créer un vrai sentiment de proximité (avec le prénom du chargé de clientèle par exemple "Bruno de votre boutique Tartanpion").

 

  • Soignez votre objet : faites passer un message percutant, court et direct : c'est cette petite phrase qui doit donner envie d'ouvrir l'emailing. De nombreuses solutions d'emailing proposent aujourd'hui de le personnaliser, par exemple avec le nom du destinataire, et d'y intégrer des emojis (de quoi capter l'attention, mais avec parcimonie). Selon une étude Yes Lifecycle Marketing (2017), les emails avec un objet personnalisé ont un taux d'ouverture supérieur de 50% en moyenne. Vous pouvez même tester différents objets avec des solutions d'A/B testing 😎

 

  • Tirez profit du pré-header : sorte de "sous-objet", le pré-header est un texte très court qui vient compléter votre objet. Surtout affiché sur mobile, le pré-header peut être stratégique pour donner encore plus envie d'ouvrir l'email.
clics

Le taux de clics

Votre campagne emailing est ouverte, maintenant, votre objectif est d'amener votre audience à réaliser une action : le clic sur votre call-to-action est le KPI à suivre pour mesurer la performance de votre campagne.

 

Le taux de clic correspond à la proportion de destinataires ayant cliqué sur au moins un lien de votre emailing (on parle aussi de CTR ou Click-Through Rate). Un taux de clic élevé reflète la pertinence et la qualité de votre message : vous répondez pile poil aux besoins de vos clients-cibles.

 

Selon de nombreuses études, un bon taux de clic dépasse 3% et un mauvais taux de clic est en-dessous de 1%. Mais comme pour les taux d'ouverture, il s'agit d'une moyenne. GetResponse et Holistic Email Marketing ont pour cela réalisé une étude afin de proposer les moyennes de taux de clic par secteur : avec une moyenne tous secteurs confondus de 3,9%, le taux de clic moyen passe à 7,9% pour la presse & média à 2,2% en automobile et 4,2% en cosmétique & beauté.

 

Votre taux d'ouverture est trop faible, voici quelques pistes pour l'améliorer :

 

  • Assurez-vous de la pertinence de vos liens avec votre cible et l'objet de votre emailing

 

  • Placez des call-to-action visibles et pertinents : la règle est, dans la plupart du temps, 1 emailing = 1 action. Un emailing performant est un email ciblé ! Pensez également à proposer un call-to-action avant la ligne de flottaison, pour permettre aux destinataires de cliquer sur votre lien sans avoir à scroller votre message.

 

  • Démarquez visuellement votre bouton d'action par rapport au reste de votre message

 

  • Proposez des formats interactifs : pour développer l'engagement de votre audience, n'hésitez pas à utiliser des vidéos ou encore des GIFS animés. Selon une étude de Martech Advisor's 2017 data, l'ajout d'une vidéo dans vos emails peut augmenter le taux de clic de 300%.
link

Le taux de conversion

Pour pouvoir suivre le taux de conversion de votre campagne emailing, l'étape essentielle est le tracking de vos liens. La solution ultime : Campagne URL Builder ! En effet, pour suivre votre destinataire dans son parcours, il faut tracker vos urls afin de retrouver sa visite dans les statistiques Google Analytics.

 

Vous pourrez ensuite, via la solution Google Analytics, identifier le canal d'acquisition et suivre le taux de conversion via cette campagne. Que vous ayez un site e-commerce ou uniquement un site vitrine, vous pourrez identifier le taux de conversion de votre campagne (pensez bien à définir des objectifs de conversion sur Google Analytics : page de confirmation de commande ou encore page d'atterrissage suite à la complétion d'un formulaire de contact).

 

Pour ce KPI emailing, pas de moyenne. Il faut ici définir votre propre objectif. Un savant calcul entre votre taux de conversion moyen, votre panier moyen et le nombre de destinataires que vous allez toucher.

 

Pour optimiser votre taux de conversion, veillez à :

  • Créer un parcours cohérent de l'emailing à la page d'atterissage (landing page) : le template de votre emailing doit garder le même style que votre landing page, pour ne pas perdre "visuellement" votre client
  • Optimiser votre landing page et votre tunnel de conversion
unsubscribe

Le taux de désabonnement

Il est toujours regrettable de compter des désinscriptions suite à l'envoi d'une campagne emailing... Et plus il est bas, mieux c'est 😉

 

Le taux de désabonnement se calcule en prenant en compte le nombre de désinscriptions par rapport au nombre total d'emails envoyés. Un taux de désinscription moyen se situe entre 0,1% et 0,2%. Au-delà de ce chiffre, il est capital d'analyser ce qui créé ce mécontentement : ciblage, fréquence d'envoi (pression marketing), contenu de votre emailing, .... Lorsque vous démarrez en emailing, par exemple, sur une base de contacts qui n'est pas habituée à communiquer avec vous via ce canal, il est souvent normal d'avoir un taux de désabonnement plus élevé. Il faut, dans ce cas, suivre de près ce chiffre au fil des envois car il doit absolument baisser.

 

C'est aussi un taux suivi de près par les routeurs d'emailings. En effet, un taux de désabonnement élevé (comme le taux de plainte pour SPAM que nous allons aborder dans quelques instants) peut nuire à leur réputation. Ils peuvent, dans des cas de taux de désabonnement élevé, suspendre vos envois et vous demander de prouver que votre base de contacts est qualifiée.

spam

Le taux de plainte pour SPAM

Le taux de spam correspond au nombre de plaintes pour spam par rapport au nombre d'emails envoyés.

 

Bête noire de l'emailing, ce KPI est le signe d'un problème de qualification de votre base de contacts. S'agissant d'une déclaration de courrier indésirable faite explicitement par le destinataire, celle-ci est prise en compte par les fournisseurs d'accès Internet (FAI).

 

Un taux de spam supérieur à 0,1% peut vous condamner à être classé comme spammeur. Assurez-vous donc d'avoir toujours l'autorisation de vos destinataires pour leur envoyer un emailing, au risque de nuire complètement à votre réputation et à votre délivrabilité.

Vous voilà paré pour mesurer et analyser vos KPI emailing ! Une base de contacts qualifiée, une audience ciblée, un message personnalisé et percutant sont la recette de campagnes emailing performantes 🧐

E-commerce : comment réduire le taux d'abandon de panier ?

Si vous avez un site e-commerce, vous avez certainement les yeux rivés sur votre taux de conversion mais aussi, à contrario, sur le taux d’abandon de panier. En effet, l’un des plus grands enjeux d’un site de vente en ligne est de convertir ses visiteurs en clients. Mais force est de constater, qu’ils sont encore nombreux à naviguer et à ajouter des produits au panier, sans finaliser leur commande...

 

Zoom sur 10 conseils pour réduire le taux d’abandon de panier de votre site e-commerce 😉

blog1

Panier abandonné : les causes

Tous secteurs confondus, le taux d’abandon de panier avoisine les 80% (source : SaleCycle Client Dara FY 2018) ! Un défi de taille pour les spécialistes du marketing qui animent un site e-commerce…

 

Quelles sont alors les causes qui expliquent ces taux d’abandon aussi élevé ?

 

  • Des frais de livraison trop élevés
  • Une inscription obligatoire
  • Un tunnel de conversion trop complexe
  • Pas assez de modes de livraison
  • Un délai de livraison trop long
  • Pas suffisamment de modes de paiement proposés
  • La carte bancaire refusée
  • Une mauvaise expérience utilisateur (UX)
  • Une politique de retour pas assez flexible

 

Enfin, il faut savoir qu’une grande partie des internautes sont tout simplement en train de naviguer, de créer des listes d’envies ou encore de comparer différents prix entre des sites e-commerce concurrents.

10 conseils pour réduire le taux d'abandon de panier

1

Proposer la livraison gratuite

Les frais de livraison impactent grandement la décision d’achat d’un consommateur en ligne. En effet, celui-ci peut stopper net sa commande lorsqu’il découvre des frais de livraison trop élevés.

 

Certains sites e-commerce proposent aujourd’hui les frais de livraison offerts à partir d’un certain montant d’achat. Cela permet de réduire le taux d’abandon de panier tout en augmentant le montant du panier moyen. En effet, cette offre peut inciter les internautes à ajouter des produits supplémentaires à leur commande pour atteindre le montant minimum requis pour les frais de livraison offerts.

2

Mettre en place une relance de panier abandonné

Lorsqu’un internaute ajoute des produits à son panier, se connecte (et donc vous laisse ses coordonnées), quelle frustration de découvrir un panier abandonné ! Mais hourra, vous avez son adresse email ou encore son numéro de téléphone 😉 Profitez-en pour mettre en place une solution de relance de panier abandonné automatique (par email et/ou par SMS). Il faut, à la fois, définir le message de votre relance de panier tout en paramétrant la « pression marketing » que vous souhaitez exercer auprès de votre prospect.

 

Plusieurs techniques peuvent être testées comme le code promotionnel, l’incitation à l’urgence de commander (stock limité) ou encore la réassurance.

3

Être transparent en matière de livraison

Il est capital d’être transparent sur vos méthodes et vos frais de livraison. En effet, lorsqu’un internaute ajoute des produits dans son panier, il s‘attend à découvrir immédiatement les frais de ports minimums qui vont être appliqués au montant total de son panier.

 

La bonne pratique, en e-commerce, est de proposer au minimum deux modes de livraison. Vous pouvez, par exemple, opter pour un mode de livraison en point relais (comme Mondial Relay) et proposer également une livraison à domicile (comme Colissimo). Cela permet d’apporter une flexibilité aux internautes, qu’ils soient à leur domicile ou en déplacement lors de la livraison.

 

En proposant plusieurs modes de livraison, avec des tarifs différents, vous permettez à l’e-consommateur d’être acteur dans le choix et le coût du mode de livraison choisi.

4

Affichez des éléments de réassurance

Lorsque vous vous lancez en e-commerce, vous démarrez quelques fois de zéro avec une marque inconnue. Il est donc capital de rassurer vos futurs clients. En e-commerce, nous parlons d’éléments de réassurance. Visibles à différentes étapes de la navigation, ces informations permettent de crédibiliser votre marque :

 

  • Livraison soignée & rapide
  • Modes de paiement sécurisé
  • Labels/Certifications obtenus
  • Avis clients
  • Retours simplifiés
  • Made in France
  • Etc…

 

Il s’agit de rassurer vos futurs clients tout en partageant les valeurs de votre site de vente en ligne.

5

Sauvegarder le panier

La sauvegarde de panier n’est pas systématique sur un site e-commerce… Pourtant l’erreur est humaine : on quitte une page pour une raison inconnue (mauvaise manipulation, coupure d’Internet, …) et, en revenant sur le site, tout a disparu. Quelle frustration ! Pensez donc à bien mettre en place la sauvegarde du panier via le cache du navigateur de l’internaute.

6

Ne pas rendre la création de compte obligatoire

Il est toujours tentant de rendre obligatoire la création d’un compte sur votre site e-commerce, avant toute finalisation de commande. Pourtant, certains internautes sensibles à la protection de leurs données ou encore pressés par le temps, seront réticents à s’inscrire sur votre site. Il s’agit certes d’une perte d’informations et d’abonnements pour vos communications digitales (emailing, newsletters) mais qui peut tout de même vous permettre de réduire le taux d’abandon de panier !

7

Simplifier votre tunnel de conversion

En plus de l’inscription obligatoire, certains e-commerces peuvent demander trop d’informations avant de permettre au visiteur de passer leur commande : formulaires trop longs à compléter, resaisie de l’adresse de livraison alors qu’elle est indiquée à l’adresse de facturation, etc. Simplifiez l’expérience utilisateur de votre site e-commerce ! Limitez-vous aux étapes indispensables comme l’adresse de livraison, le mode de livraison et le paiement. Certains sites permettent même de réaliser des commandes en 1 clic (Amazon pour ne pas le citer) : à méditer…. 😉

8

Améliorer l’expérience utilisateur et les call-to-action

Un site non responsive, des bugs graphiques, des problèmes de connexion, des problèmes de traduction, des informations qui ne sont pas mises à jour, etc. sont autant d’éléments qui peuvent perturber la navigation sur votre site e-commerce, baisser la confiance des internautes envers votre site et donc réduire vos chances de convertir !

 

Lors de la création ou la refonte de votre site e-commerce, gardez bien en tête le « mobile-first » pour optimiser la version mobile de votre site (le taux d’abandon de panier sur mobile avoisine les 85%) et soignez le contenu de votre site (navigation simple et naturelle, présentation soignée des catégories et des produits, bouton d’actions « Ajouter au panier » mis en avant, ajout d’éléments de réassurance et d’incitation à l’achat, etc.).

9

Mettre en place des campagnes de retargeting

Vous avez mis en place différentes solutions pour amener l’internaute sur votre site mais celui-ci n’a rien acheté… Pensez RETARGETING ! Grâce à un cookie déposé sur le navigateur de votre internaute, vous allez pouvoir afficher des publicités de votre marque sur d’autres sites web qu’il va visiter. Une bonne façon de l’amener à revenir sur votre site internaute et à finaliser sa commande 😉 Nous vous invitons à tester différentes approches comme la proposition d’un code promo (réduction ou livraison offerte) ou la mise en avant de produits qu’il a consulté sur votre site, tout en maîtrisant votre pression marketing (ne sursolliciter par vos visiteurs).

10

Proposer une politique de retour avantageuse

Aujourd’hui, les internautes ont des droits en matière de retour produits. Pourquoi ne pas en profiter pour mettre en avant une politique de retour avantageuse comme le retour produit gratuit ? Bien entendu, cette pratique dépend aussi de votre marché : l’achat d’un vêtement ou de chaussures est différent que l’achat de produits alimentaires. Il est certain qu’un consommateur préférera avoir la flexibilité d’essayer et de renvoyer certains produits si les tailles ne correspondent pas 😉

Vous l’aurez compris, il y a autant de raisons que de solutions pour réduire votre taux de panier abandonné. Les achats en ligne ont le vent en poupe, encore plus ces derniers mois, il est donc capital de suivre de près la satisfaction de vos clients : le taux de conversion étant un signe de bonne santé de votre site e-commerce !

Testez différentes approches mais pensez toujours à laisser l’internaute libre dans ses choix et sa façon d’acheter sur votre site e-commerce.